Tremella encephala

> > Tremella encephala ; écrit le: 28 janvier 2012 par azza

Petite espèce aux sporophores de 10- 30 mm de large, globuleux, transparents, jaunâtres, rosés, parfois presque incolores, légèrement lobés et gélatineux. Au centre, ils présentent un « noyau » blanc, non translucide et plutôt dur. Abondante sur les branches mortes de conifères, surtout de pins, rarement de sapins, épicéas, mélèzes et sapins de Douglas; vit aussi en parasite sur Stereum sanguinolentum, dont le réseau transformé donne le noyau du sporophore. En raison de ses caractéristiques, il est impossible de confondre cette espèce avec une autre.

← Article précédent: Le sucre : le vrai combustible du cerveau Article suivant: N’oublions pas les protéines !


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site