Que faire en cas d’hémorragies génétiques ?

> > Que faire en cas d’hémorragies génétiques ? ; écrit le: 17 janvier 2012 par Mahfoudhi modifié le 16 octobre 2019

Les métrorragies sont des saignements qui surviennent en dehors des règles.

Ce symptôme anormal nécessite la consultation d’un médecin généraliste ou gynécologue. Certains cas relèvent des urgences à l’hôpital ou en clinique, en particulier si les saignements sont très abondants ou s’ils s’accompagnent de douleurs du bas-ventre, de fièvre, ou de malaises.

  • Y a-t-il une grossesse ?

Si aucune contraception n’est en cours, ou si la pilule a été oubliée, ou si le préservatif s’est déchiré, il faut toujours penser à la possibilité d’une grossesse débutante et faire un test. En cas de positivité du test, la jeune femme doit se diriger vers un service d’urgences proche.

Le bilan (échographie, prises de sang, etc.) permet de faire un diagnostic :

  •  une fausse couche débutante est à craindre et la surveillance doit se poursuivre par les médecins. Il ne faut pas trop s’affoler car certaines femmes peuvent saigner aux premiers mois de la grossesse, et celle-ci continue normalement ;
  • l’urgence absolue mettant en danger la vie de la femme est la grossesse extra-utérine : l’œuf fécondé s’est fixé dans une trompe au lieu de se nider au fond de l’utérus. La trompe gonfle, gonfle, prête à éclater… Les douleurs du bas-ventre sont intenses, provoquent vomissements et malaises. L’échographie affirme le diagnostic. Le chirurgien intervient immédiatement pour sauver la vie de la jeune femme (et essayer de sauver la trompe…).

Quelles peuvent être les autres causes de saignement, s’il n’y a pas de grossesse ?

Elles sont nombreuses. Nous citerons les plus fréquentes :

  •  certaines pilules contraceptives entraînent de petits saignements en cours de plaquettes. Il faut poursuivre, bien sûr, le traitement jusqu’à la fin de la plaquette et en parler au gynécologue à la prochaine consultation ;
  • l’ovulation peut déclencher de petits saignements chez certaines femmes ;
  • le stérilet peut provoquer des règles abondantes et de petites hémorragies en cours de cycle ;
  • le col de l’utérus peut saignoter après un rapport sexuel ;
  • un état de stress, une forte émotion peuvent s’accompagner de saignements génitaux.

Seul un médecin peut faire un diagnostic précis et éliminer l’éventualité d’une maladie gynécologique débutante.

← Article précédent: Pourquoi cette tristesse avant les règles ? Article suivant: Un kyste de l’ovaire doit-il être opéré ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site