Les troubles de l’hydratation

> > Les troubles de l’hydratation ; écrit le: 29 novembre 2011 par La rédaction

  Le corps d’un adulte contient 70 % d’eau. Une partie de cette eau se trouve dans les cellules et une partie en dehors d’elles, notamment dans le sang. Les déshydratations se produisent quand le corps perd plus d’eau qu’il n’en reçoit. Ce peut être le cas chez les personnes âgées qui boivent très peu alors qu’elles prennent des médicaments diurétiques ou qu’elles ont la fièvre. Ce peut aussi être le cas chez les nouveau-nés ou les jeunes enfants atteints de forte fièvre, d’un coup de chaleur, de diarrhées ou de vomissements. Chez les adultes, les déshydratations graves sont rares, et sont souvent dues à des maladies infectieuses aiguës ou à des maladies générales.

Le cerveau réagit mal au manque d’eau

 Ses cellules se vident et il commence à mal fonctionner. Ce qui se manifeste par des nausées, vomissements, maux de tête, agitation, pleurs, somnolence, pour finir par un coma. Le plus souvent, il n’est pas difficile d’interrompre le cercle vicieux et d’éviter toute déshydratation par des boissons abondantes, accompagnées d’aliments alternativement salés et sucrés. Bien entendu, lorsqu’une somnolence ou un coma apparaissent, on doit mettre le malade au repos, assis, semi-allongé ou en position latérale de sécurité, selon les cas, et demander un avis médical de toute urgence. Lorsque la déshydratation est sévère (par exemple, lorsque le poids du corps d’un nourrisson diminue de 5 % ou plus), une hospitalisation est souvent nécessaire pour permettre des perfusions adaptées et une surveillance continue.

← Article précédent: Les comas diabétiques Article suivant: la douleur


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles