Les médicaments de l’hypertension artérielle

> > Les médicaments de l’hypertension artérielle ; écrit le: 19 décembre 2011 par La rédaction

Il existe différents types d’antihypertenseurs, qui sont souvent associés. Le choix se fait en fonction de divers paramètres, dont l’âge, l’état de santé du patient et la tolérance au produit.

Les diurétiques

Ils font uriner et favorisent l’élimination du sodium, ce qui diminue les volumes de liquide dans les vaisseaux et donc leur pression.
Différentes molécules sont disponibles (les principaux noms commerciaux figurent entre parenthèses) : bumétanide , furosémide , hydrochlorothiazide , indapamide (, spironolactone , spironolactone et altizide (Aldactazine®).

Les effets

• Les diurétiques peuvent être à l’origine de crises indésirables de goutte. Ils sont donc déconseillés chez les personnes souffrant de cette maladie ou présentant un excès d’acide urique dans le sang, même sans crise de goutte préalable.

.

.

• À l’exception de l’Aldactone, ils font perdre du potassium. De ce fait, ils ne doivent pas être associés à des médicaments qui s’avéreraient dangereux en cas de fuite potassique (neuroleptiques, par exemple). L’association avec le lithium est
également contre indiquée, car la prise de diurétiques
peut dans ce cas augmenter la lithémie (concentration sanguine de lithium).
• Les diurétiques peuvent aggraver une déshydratation quelle qu’en soit la cause, vomissements,diarrhée ou fortes chaleurs estivales. Dans ce cas, il est recommandé de les arrêter temporairement.
• Ils sont parfois responsables d’impuissance chez l’homme, réversible à l’arrêt du traitement.
• Une allergie à ces médicaments est possible, et se manifeste par des éruptions cutanées.
• L’Aldactone® a des effets particuliers : il fait monter le taux de potassium sanguin, peut provoquer une croissance des seins chez l’homme et des troubles des règles chez la femme.

Les bêtabloquants

Ils s’opposent à l’effet stimulant de l’adrénaline et de la noradrénaline sur le cœur et les vaisseaux.
Les molécules indiquées sont les suivantes (les principaux noms commerciaux figurent entre parenthèses) : acébutolol (Sectral®), aténolol

.

.

(Ténormine®), bétaïolol (Kerlone*), bisoprolol (Detensiel*, Soprol*), céliprolol (Célectol®), labétalol (Trandate®), nétoprolol (Seloken*), nébivolol (Temerit®), propnnofol (Avlocardyl®).
Les effets Les bêtabloquanti ralentissent le cœur. Si la fréindésirables quence cardiaque diminue en dessous de 50 battements par minute, la dose doit être réduite.

Les effets indésirables

les plus fréquents sont un essoufflement, un refroidissement des extrémités et une impuissance chez l’homme. Deux maladies peuvent s’aggraver : l’artérite des membres inférieurs et la maladie de Raynaud.
Il peut être dangereux d’arrêter brutalement un traitement par bêtabloquants en raison de l’accélération de la fréquence cardiaque qui en résulte.

.

.

Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion

Ils diminuent la formation d’angiotensine II et d’aldostérone, des hormones qui font monter la pression artérielle
Les molécules utilisées sont les suivantes (les principaux noms commerciaux figurent entre parenthèses) : bénazépril (Cibacène®), captopril (LopriP), énalaprü (Renitec4), lisinopril (Zestril®), périndopril (Coversyl®), quinapril (Acuité!®), ramiprü (Triatec*), trandolapril (Odrik’).

Les effets indésirables

Le principal effet indésirable des inhibiteurs de
l’enzyme de conversion est une toux sèche chronique, qui prend parfois l’aspect d’une irritation de l’arrièregorge.
En cas d’insuffisance rénale, ces médicaments ont généralement un effet protecteur. Mais, de façon paradoxale, ils peuvent aussi parfois aggraver la maladie.
En cas de vomissements abondants ou de diarrhée, il est recommandé d’interrompre la prise de ces médicaments.
Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion peuvent provoquer une bouffissure du visage ou d’autres zones du corps, une réaction rare qui nécessite l’arrêt immédiat du traitement.

.

.

Les sartans (antagonistes de l’angiotensine II)

Ils bloquent les récepteurs de l’angiotensine II, une protéine qui a pour effet principal de contracter les parois des artérioles (vasoconstriction), ce qui élève la pression artérielle.

Les effets Ils sont identiques à ceux des inhibiteurs de l’en- indésirables zyme de conversion, sauf en ce qui concerne la toux, et font l’objet des mêmes précautions d’emploi.

.

.

Les anticalciques ou inhibiteurs calciques

Ils diminuent la concentration en calcium dans les cellules musculaires des artères, ce qui favorise la dilatation des artères.
En dépit de leur nom, ils n’ont pas d’action sur le dépôt de calcium dans les os.
Plusieurs molécules peuvent être prescrites (les principaux noms commerciaux figurent entre parenthèses) : amlodipine (Amlor*), diltiazem (Monotildiem®), félodipine (Flodil*), isradipine (Icaz®), lacidipine (Caldine®), lercanidipine (Lercan®), nicardipine (Loxen®), nifédipine (Chronadalate®), nitrendipine (Nidrel®), vérapamil (Isoptine®).
Les effets Certains anticalciques (Monotildiem®, Isoptine®) indésirables ralentissent la fréquence cardiaque.
Les effets secondaires les plus fréquents des anticalciques sont des bouffées de chaleur et des œdèmes (gonflements) des membres inférieurs. Parfois accompagnées de maux de tête, les bouffées de chaleur s’atténuent souvent au bout de 2 ou 3 jours de traitement.

Plus rarement, ces médicaments peuvent entraîner des modifications du bilan hépatique (état de fonctionnement du foie), une hypertrophie des gencives et des allergies.
Les antihypertenseurs centraux Ils agissent sur les centres nerveux centraux qui contrôlent la pression artérielle.
Les molécules disponibles sont les suivantes (les principaux noms commerciaux figurent entre parenthèses) : clonidine (Catapressan*), guanfacine (Estulic4), moxonidine (Physiotens®), rilménidine (Hyperium15).CD

.

.

Les effets indésirables

Une somnolence au cours de la journée et une sécheresse buccale sont possibles.
Par ailleurs, la prise de ces médicaments ne doit pas être interrompue brutalement si de fortes doses ont été prescrites.

Les alphabloquants

Ces médicaments bloquent les récepteurs alpha de l’adrénaline et de la noradrénaline sur les cellules musculaires des parois artérielles, favorisant ainsi la dilatation des artères.

← Article précédent: Tous ne sont pas égaux face à la vieillesse Article suivant: La gériatrie : l’art de soigner les vieillards


Une réponse pour "Les médicaments de l’hypertension artérielle"

  1. casanova  17 octobre 2017 at 19 h 20 min

    je prends 1 sectral 200 et 1/2 lercan par jour. Je souffre depuis de démangeaisons et de vertiges. Y aurait-il un rapport?

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles