Les diverticules de la vessie

> > Les diverticules de la vessie ; écrit le: 24 février 2012 par chayma modifié le 26 février 2015

C’est une poche herniaire de la muqueuse vésicale, à travers le muscle vésical.

Aspects anatomique

  •  Taille très variable.
  • Il communique avec la vessie par un orifice étroit : le collet.
  • Siège le plus souvent, latéralement, au dessus et en dehors des orifices urétraux.

Etiologie

  • Le diverticule est souvent primitif.
  •  Le diverticule acquis et dû à un obstacle intra-vésical (valves de l’urètre postérieur).
  •  Le diverticule iatrogène est lié à la déhiscence de l’orifice urétéral après dissection de l’uretère pour cure d’un reflux vésico-urétéral.

Diagnostic

  •  Il se manifeste souvent par une infection urinaire, ou par

LU.I.V

Précise l’état des reins et des uretères. La cystographie rétrograde :

.

.
  • précise le siège du diverticule ;
  •  recherche l’existence ou non d’un reflux vésico-urétéral ,
  •  précise les rapports des orifices urétraux avec le diverticule
  • le cliché pré-mictionnel recherchera un éventuel obstacle
  • le cliché post-mictionnel confirmera l’existence du diverticule

L’endoscopie

Précisera le siège, le nombre, la situation par rapport aux orifices urétraux et l’état de la muqueuse vésicale et du coi vésical.

Traitement

  • si le diverticule est de grande taille : excision par voie endo-vésicale pour éviter la récidive de l’infection urinaire.
  •   les diverticules de petite taille sont souvent bien tolérés.
  • si le diverticule est secondaire à un obstacle : il faut traiter cet obstacle vésical dans un premier temps.

← Article précédent: Le reve du médecin magicien Article suivant: L’oeuvre au noir du placebo


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles