Les diarrhées: endives diarrhée

> > Les diarrhées ; écrit le: 24 mai 2012 par marwa modifié le 7 septembre 2019

Qu est-ce que la diarrhée ?

Elle se définit par des selles trop liquides et/ou trop abondantes, émises plusieurs fois par jour. Les selles peuvent survenir plus de six fois par jour, le plus souvent après les repas. Elles peuvent contenir des débris alimentaires non digérés. L’envie est impérieuse, et aggravée à l’occasion de stress, surtout d’ordre psychoaffectif. La diarrhée peut être aiguë ou chronique.

On peut avoir des fausses diarrhées après une constipation, ou suite à la prise trop fréquente de laxatifs, irritants de la muqueuse digestive.

.

.

Pourquoi des conseils diététiques ?

Les règles diététiques ont pour but de ralentir l’accélération du transit à l’origine de la diarrhée, essentiellement avec un régime sans résidu. Celui-ci permet de diminuer le bol fécal, en éliminant les aliments non absorbés par l’intestin grêle.

Les risques de la diarrhée aiguë

Cet épisode aigu peut être responsable d’une importante perte d’eau et de minéraux, avec chute de la tension artérielle, accompagnée de vertiges, et souvent d’une sensation de malaise général.

.

.

Le risque est important pour les femmes enceintes, les immunodéprimés et les personnes âgées, qui sont des populations fragiles. L’intervention d’un médecin, une réhydratation rapide sont nécessaires.

Les causes de la diarrhée

Votre médecin recherchera une origine comme:

.

.

un excès d’aliments irritants, comme le son ou les figues

une infection parasitaire

.

.

—  une intoxication alimentaire souvent due à la rupture de la chaîne du froid i à une salmonellose

un déséquilibre de la flore intestinale après un traitement par antibiotique

.

.

un voyage à l’étranger, cause d’une infection parasitaire ou d’une « tourista » liée à une mauvaise acclimatation à la nourriture locale

une altération de la muqueuse, un syndrome de malabsorption intestinale.

.

.

Conseils diététiques pour enrayer la diarrhée aiguë

 – Faites 24 heures de diète hydrique, pour mettre l’intestin au repos. Consommez de l’eau sucrée ou non, des tisanes, eau salée du bouillon des légumes, de au de riz.

 – Par la suite, reprenez progressivement l’alimentation en commençant par des carottes, du riz cuit, des pommes cuites. Les coings sont très efficaces. Ils sont riches

en pectines, fibres qui forment un gel qui ralentit le transit intestinal.

 – Pendant 48 heures, évitez le café, le thé, l’alcool.

La diarrhée chronique

Elle peut être gênante, socialement et physiquement Elle est responsable de crampes, de ballonnements, de malaises avec fatigabilité. Quelques règles simples permettent, le plus souvent, de retrouver un transit normal.

– Évitez les graisses cuites. Ajouter les matières grasses, comme le beurre, en de cuisson.

 – Faites l’essai de baisser l’apport des laitages, surtout d’origine bovine. Remplacez-les par des fromages de chèvre ou de brebis. Si au bout de 15 jours aucune amélioration n’est constatée, réintroduisez-les.

– Limitez les aliments complets et les légumes secs, pour éviter les flatulences.

– Choisissez des fibres douces : légumes tendres cuits, fruits très mûrs, pelés ou compote.

 – Évitez les légumes riches en lignine, le son, les céréales complètes, les crudités, prunes et les pruneaux.

Diarrhées aiguës ou chroniques, opération du grêle ou du côlon : des règles simples

– Buvez. De l’eau, des bouillons, des tisanes, des boissons légèrement aroma­tisées.

–  Évitez l’alcool, le thé, le café, les boissons sucrées.

– Suivez le régime sans résidu, strict

Éliminez les aliments riches en cellulose et surtout en lignine, c’est-à-dire les légumes et les fruits sous toutes leurs formes et les céréales complètes. Consommez du riz, du pain blanc, des pâtes, du blé.

Évitez le pain frais et consommez plutôt du pain grillé ou des biscottes.

Préférez les fromages à pâtes pressées (cuites) comme le gruyère, le comté.

– Faites une cuisine très digeste avec des viandes maigres, du poisson blanc.

– Par la suite, élargissez le régime en réintroduisant des légumes cuits en purée ou écrasés, des fruits mûrs pelés et cuits, ne contenant ni peau ni pépin.

Très progressivement, ajoutez au menu des carottes tendres et jeunes, des tomates épluchées et épépinées.

Consommez ensuite des légumes verts: carottes, courgettes, aubergines, sala­des vertes cuites, endives, poireaux, haricots. Des fruits mûrs autorisés, tels que poires, pêches, abricots, bananes, pommes.

– Évitez les légumes riches en fibres ou à fibres dures: choux, épinards, poi­reaux, chicorée, aubergines, bettes, laitues, radis, navets, légumes secs.

Limitez les fruits d’été qui accélèrent le transit et peuvent provoquer une diar­rhée : cerises, pêches, melons, fraises. Méfiez-vous des cueillettes à même l’arbre, on a tendance à consommer trop de fruits.

– Buvez 1 litre à 1,5 litre d’eau par jour, en évitant les eaux fortement miné­ralisées qui peuvent irriter les intestins, surtout lorsqu’elles sont riches en magné­sium. Évitez, de toute façon, l’alcool et le café.

– Ne laissez pas traîner, hors du frigidaire, les charcuteries, les plats en sauces, les crèmes. Méfiez-vous de la rupture de la chaîne du froid. La pullulation micro­bienne est assez rapide.

– Prenez des purées de carottes ou le jus de cuisson du riz. Consommez des compotes ou des gelées de coing.

Comment prévenir lu diarrhée en voyage

Dans certains pays étrangers, l’eau peut véhiculer des parasites. D’autre part, habitués à consommer des aliments aseptisés, sans aucun germe, nous sommes plus vulnérables que les habitants des pays « exotiques ». Certaines précautions permettent de limiter les risques.

– Dans les restaurants, ne buvez jamais de l’eau du robinet ou des cruches. Aucun glaçon avec les cocktails. Ils sont faits avec l’eau du robinet. Ne prenez que le l’eau en bouteille, capsulée et ouverte en votre présence.

– Essayez, le plus possible, de vous laver les dents avec de l’eau potable.

– Ne prenez que du lait bouilli, du café et du thé préparé avec de l’eau bouillie.

– Évitez les fruits de mer et les coquillages, la viande crue, les crudités, les fruits ans peau ou écorce protectrice, les glaces.

– Même des mets cuisinés peuvent être contaminés lors d’une manipulation avec des mains non lavées. Consommez les aliments bien cuits (poissons, viandes, légumes).

– Lavez-vous soigneusement les mains après avoir été à la toilette, avant et près chaque repas.

– Méfiez-vous des baignades en eau douce.

Vidéo : Les diarrhées

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les diarrhées

← Article précédent: Examen neurologique Article suivant: La cause : le sucre et l’hypoglycémie


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles