Le diabète sucré

Accueil » Nutrition » Le diabète sucré écrit le: 21 février 2012 par admin

Le diabète sucré est un groupe de maiadies métaboliques défini par une hyperglycémie chronique résultant d’un défaut de la sécrétion d’insuline ou de l’action de l’insuline ou de association de ces deux anomalies.
C’est une affection très fréquente, dont les complications spécifiques aiguës et surtout coniques sont redoutables, car pouvant mettre en jeu ie pronostic vita! et fonctionnel.

,

Connaissance

Métabolisme glucidique Physiologie de l’insuline

Activité

Lecture du MAE
Interrogatoire d’un patient atteint de diabète Examen physique d’un patient atteint de diabète
Le diabète sucré est défini par une hyperglycémie chronique supérieure ou égale à 1.26 (vérifiée à deux reprises) ou une glycémie à n’importe quel moment supérieure ou égale à 2 g/l .

Physiopathologie

L’hyperglycémie, qui est le dénominateur commun de tous les diabètes, peut résulter :
-d’un déficit de l’insulino-sécrétion constant, mais d’importance variable selon le type de diabète
-d’une diminution de la sensibilité è l’insuline
Le déficit en insuline ou son inefficacité entraîne une diminution d’entrée de glucose dans la cellule et un état d’hypercatabolisme à l’origine de la polyphagie, de l’asthénie et de l’amaigrissement.
Une hyperglycémie supérieure à 1.80 g/l (seuil rénal) s’accompagne d’une glucosurie et donc d’une polyurie qui va engendrer une polydipsie réalisant un syndrome polyuropolydipsique.
Au maximum peut être réalisé un tableau de décompensation aiguë : hyperglycémie majeure avec ou sans cétonurie.

,

← Article précédent: Exploration radiologique du foie et de la rate Article suivant: Des minéraux pour accompagner l'énergie : Le savoir fer des végétaux


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site