Le décollement de la rétine:

> > Le décollement de la rétine: ; écrit le: 19 juillet 2012 par Sameh

Un décollement de rétine est assez rare ! Il est facile à identifier, car son évolution passe par des stades bien connus. Quand le décollement commence par une déchirure de la rétine, on observe un éclair de lumière. Cet éclair se répète toujours au même endroit et il persiste les yeux fermés. L’éclair bleuté est caractéristique : il ne change pas de place et augmente de taille, avec vision de points noirs (pluie de suie) dues à des petites ruptures hémorragiques d’un vaisseau sur le trajet de la déchirure. Le patient peut « voir rouge » à cause de l’hémorragie due à la déchirure.
Le stade suivant correspond à une zone noire appelée « scotome » qui s’installe à la place de l’éclair et qui correspond à la zone de la rétine décollée (rétine qui ne voit plus). Le patient peut avoir une impression de « mèche » devant l’œil, qui remplace l’éclair.
Progressivement, la rétine va s’altérer (après plusieurs jours) et évoluer vers une perte définitive de la fonction visuelle à cet endroit. Lorsque le décollement atteint la macula (le centre de la vision), une importante baisse de l’acuité visuelle s’installe, les lignes apparaissent déformées (méta-morphopsies) et le patient arrive ventre à terre chez l’ophtalmologiste… sauf s’il pense que cela va s’arranger…

Le décollement arrive presque toujours après un clivage à l’intérieur de la rétine. Les risques sont plus élevés en cas de myopie, traumatisme opération de la cataracte et diabète par exemple. La contraction du vitré —    ou décollement postérieur du vitré — provoque parfois ce clivage l’intérieur de la rétine.
Si l’ophtalmologiste constate une déchirure, alors que la rétine n’est pas encore décollée, on peut faire du laser en prévention pour la consolide et éviter le décollement.

Tant que la macula n’est pas soulevée et, malgré le décollement de rétine, le patient voit 10/10 (une bonne vision ne signifie pas toujours que tout va bien !).
En l’absence de traitement adéquat, l’évolution mène forcément à la perte définitive de la vision, d’autant plus vite qu’il s’agit d’un décollement de la rétine supérieure, du fait de la pesanteur.
En attendant la consultation aux urgences ophtalmologiques et l’opération, il faut éviter toute activité sportive, ne pas emprunter les transports en commun, éviter les secousses et s’allonger le plus possible.
En médecines douces, rien ne permet de traiter les décollements de rétine : il s’agit là d’un problème mécanique nécessitant des moyens mécaniques pour y remédier et refixer la rétine.

.

.

Vidéo : Le décollement de la rétine:

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le décollement de la rétine:

.

.

← Article précédent: L’asthmatique et le contrôle antidopage Article suivant: L’asthmatique et le milieu scolaire


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles