Fractures poignet

> > Fractures poignet ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction

Fractures poignet, Les fractures du poignet sont des fractures très fréquentes et ….

Fracture du poignet: Description d’une fracture dans le sens général

Une fracture c’est la rupture, traumatique ou spontanée, de la continuité d’un os.

.

.

Il existe d’ailleurs plusieurs types de fractures

  • Les fractures simples post-traumatiques qui font suite à un accident violent et constitue un choc directe sur l’os ou due a une torsion importante .
  • Les fractures spontanées qui sont la conséquence de tumeurs ou de l’ostéoporose.
  • Les fractures de fatigue qui représente un rappel à l’ordre suite à des efforts très prolongés associé a de micro traumatisme répétitifs.
  • Les fractures graves ( fémur /fractures de cotes/ fractures vertébrales/ fractures du crane…) engageant un pronostic vital.
  • Les fractures ouvertes où l’os brisé fait effraction à travers la peau et peut faire craindre une infection de l’os et des tissus avoisinants.

Les fractures du poignet: Description

Les fractures du poignet sont des fractures très fréquentes et le plus souvent, la fracture du poignet siège au niveau de l’extrémité inférieure du radius.

.

.

Les différentes fractures du poignet

  • 80% des fractures du poignet sont des fractures appelé de Pouteau – Colles. Celle ci est par description la fracture de l’extrémité inférieure du radius qui entraine ainsi un déplacement en arrière du fragment inférieur et qui bascule en dehors et s’enfonce en pointe dans la diaphyse. Cette fracture est aussi appelé communément une déformation en “dos de fourchette”.
  • Lorsque toute l’extrémité inférieure du radius est fragmentée on parle alors d’une fracture“comminutive “ articulaire de l’extrémité inférieure du radius. Il s’agit là d’un véritable éclatement de l’épiphyse radiale, avec une impaction du carpe dans l’épiphyse et un déplacement majeur de la radio-cubitale inférieure.
  • Lorsqu’une partie seulement de l’extrémité inférieure du radius est fracturée; il s’agit alors de fracture marginale antérieure ou postérieure ou de fracture cunéenne.
  • Un déplacement de la fracture peut se faire vers l’avant (vers la paume de la main) au lieu de se faire vers l’arrière comme à l’accoutumée. C’est la fracture de Goyrand-Smith. On parle aussi de Pouteau-Colles inversé ou de déformation en “ventre de fourchette”.

← Article précédent: Les fractures de l’enfant Article suivant: Luxation


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles