Des examens pour l’obèsité

> > Des examens pour l’obèsité ; écrit le: 22 février 2012 par mariouma

Interrogatoire

L’interrogatoire doit préciser :
1) L’histoire pondérale
3) Les antécédents familiaux d’obésité et de maladies métaboliques et vasculaires.
3) Les antécédents personnels notamment cardio-vasculaires
4) Le profil alimentaire

a – Apports alimentaires : niveau d’apport calorique quotidien, proportion je macronutriments, boissons alcoolisées …
c – Comportement alimentaire : ils sont le plus souvent à type de compulsions et de grignotage plutôt que de boulimie.

5) Le niveau d’activité physique
6) Le contexe psychologique : conflits familiaux, dépression, ‘etentissement psychologique de l’obésité.

.

.

Examen physique

L’examen physique note :
Les  niveau de la surcharge adipeuse (estimé par l’IMC)
la répartition du tissu adipeux :
obésités androides (tour de taille > 100cm chez l’homme et 90cm :-ez la femme)
obésités gynoïdes : prédominance de l’adiposité au niveau de la partie basse du corps.
obésités mixtes : l’adiposité est globale.
examen physique doit également :
Eliminer un excès de poids sans augmentation de la masse grasse : syndrome oedémateux généralisé, augmentation importante de la masse -jsculaire. Rechercher les complications de l’obésité
Rechercher une cause d’obésité secondaire
Examens biologiques

Un bilan biologique minimal est indispensable. Il comprend : glycémie à jeun, cholestérol total, HDL-cholestérol, LÇL-cholestérol, ‘-fycérides, acide uriaue.

.

.

Formes cliniques

Formes étiologiaues obésités secondaires sont rares, de l’ordre de 1% des obésités et snt être reconnues et distinguées des obésités communes car elles sitent une prise en charge diagnostique et thérapeutique
rcifiques.

L’obésités endocriniennes

hypothyroïdie, hypercorticisme, pseudo- arathyroïdies, insulinome .

.

.

obésités hypothalamiques

par atteinte du noyau ventro-médian de l’hypothalamus par divers mécanismes : tumeurs, inflammation, traumatisme…

obésités malformatives (génétiques)

l’obésité est associé à un syndrome malformatif.
2) Formes selon la localisation du tissu adipeux
a) – obésité androïde ou abdominale : intéresse la partie supérieure du corps (abdomen, tronc, ceinture scapulaire). Elle atteint surtout les hommes et expose aux complications métaboliques et vasculaires.
b) – obésité gynoïde : localisation de l’adiposité à la partie inférieure du corps surtout en péripelvien. Elle intéresse surtout la femme en activité génitale, les complications sont surtout d’ordre mécanique.
c) – obésité mixte : associe une répartition androïde et gynoïde des graisses.
3) Formes selon l’âge
a) – obésité de l’enfant : l’enfant obèse est exposé à un risque élevé d’obésité à l’âge adulte et à un surcroit de risque pathologique. Elle est définie par un BMI>97 percentile sur la courbe de BMI en fonction de l’âge.
b) – Obésité du troisième âge : presque toujours de type androïde et intéresse surtout les femmes.

.

.

← Article précédent: Les causes du vieillissement : Les causes exogènes du vieillissement Article suivant: Anatomie vagin


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles