Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MEDECINE SANTE

Cancer de l’endomètre : Traitement

Vous êtes ici : » » Cancer de l’endomètre : Traitement ; écrit le: 23 mai 2013 par imen

Dans cet article:

Peut sensiblement varier en fonction des équipes.

Méthodes

■     La chirurgie



–      Elle est contre-indiquée en cas de grand âge, de tares majeures ou de métastases.

–      Au maximum, on pratique une colpohystérectomie élargie avec lymphadénectomie.

–      Au minimum, une hystérectomie simple en règle extrafaciale ou plus souvent avec annexectomie bilatérale.

■     Radiothérapie

–      Curiethérapie utéro-vaginale ou vaginale simple.

–      Contre-indiquée en cas d’infection et faite sous antibiothérapie avec du Césium 137, du Radium ou de l’iridium.

–      Radiothérapie pelvienne transcutanée.

■     Hormonothérapie

Progestatifs fortement dosés si CI chirurgicale ou récidive surtout en cas de tumeur bien différenciée.

■     Polychimiothérapie

Rarement indiquée, très peu efficace, elle utilise l’Adryamicine et l’Endoxan®.

Indications

(En dehors des contre-indications chirurgicales).

■     Stade I et II

–      Chirurgie : hystérectomie totale et annexectomie bilatérale ou colpohystérectomie élargie (plus souvent pratiquée au stade II) et lymphadénectomie (dépend des écoles).

–      En pratique, on peut proposer : curage par voie cœlioscopique et hystérectomie vaginale.

–      Curiethérapie préopératoire (utéro-vaginale) ou post opératoire (vaginale).

–      Irradiation externe postopératoire en cas de ganglions positifs à l’histologie ou de pénétration myométriale supérieure à 1/3.

–      Hormothérapie en cas de tumeur bien différenciée.

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:”جدول عادي”;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent:””;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family:”Times New Roman”;
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

     Stade III

Après un examen sous AG, on discute la chirurgie de réduction tumorale avant ou après irradiation externe. Si la chirurgie est techniquement impossible : irradiation externe transcutanée du pelvis puis curiethérapie utéro-vaginale de surdosage 2 à 3 semaines après l’irradiation externe, hormothérapie en cas de tumeur bien différenciée.

     Stade IV

Même traitement que le stade III inopérable.

     Stade 0

Dysplasie sévère ou CIS, en règle on pratique une hystérectomie totale systématique après la ménopause. Parfois chez une femme jeune désireuse de grossesse o curetage plus progestatifs avec surveillance par des frottis de l’endomètre au moins tous les mois. Les techniques d’endométrectomie sont encore mal évaluées.

     Schéma général

Curiethérapie vaginale en principe préopératoire, elle est effectuée en postopératoire en cas de néoplasie ovarienne associée ou de prolapsus génital ; elle est remplacée par une radiothérapie externe en cas d’impossibilité technique (atrésie vaginale, patientes en mauvais état général). La chirurgie est effectuée immédiatement après la curiethérapie. L’hystérectomie est généralement abdominale ; elle peut être vaginale en cas d’AEG ou d’obésité.

Complications

     De la chirurgie

Cf. « cancer du col » question n°17.

     De la radiothérapie

Cf. « cancer du col » question n°17.

     De l’hormonothérapie

-+ QS complications des progestatifs question n°23.

     De la chimiothérapie

Cf. « cancer du sein ».

Surveillance

Examen tous les trois mois les deux premières années puis tous les ans. Comprend : un examen gynécologique, avec frottis tous les 6 mois, et général (abdominal et ganglionnaire) recherchant une récidive (10 % des cas) locale ou une métastase vagi­nale, paramétriale ou générale.

Traitement préventif

       Traitement systématique par les progestatifs (souvent des norstéroïdes) si :

     Hyperplasie ou polype de l’endomètre.

     Traitement œstrogénique substitutif (en particulier à la ménopause).

       Traitement des dysovulations, de la préménopause, des ovaires polykystiques.

       Utilisation prudente et raisonnée du Tamoxifène.

       Abandon des pilules séquentielles.

       Traitement de : HTA, obésité, diabète.

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles