Les piqûres d’insectes : Les aoûtats

> > Les piqûres d’insectes : Les aoûtats ; écrit le: 3 janvier 2012 par Mahfoudhi

Comme son nom l’indique, l’aoûtat se manifeste seulement pendant les mois d’été, août et septembre. Appelé aussi «vendangeon» ou «rouget des foins», l’aoûtat ne fait pas partie des insectes, qui possèdent des an­tennes et des mandibules. mais des arachnides, qui n’ont que des pinces à l’avant et des petites pattes courtes autour de la bouche. L’aoûtat res­semble donc à une minuscule araignée, mesurant 0,3 mm, mais… ce n’est pas une arai­gnée, c’est une larve, bien que munie de pattes : la larve du trombicule au­tomnal. Les très petits arachnides, tels que l’aoûtat, sont regrou­pés dans l’ordre des acariens. Bien que de couleur rouge écarla­te, l’aoûtat n’est pas un suceur de sang. Il se nourrit d’une substance contenue dans les tissus de notre épiderme, qu’il transforme en y injectant sa salive. C’est au cours des journées chaudes et sèches qu’il grimpe en haut des herbes, en quête d’un hôte. Sur l’homme, il attaque là où la peau est mince (à la racine des cuisses) et aux points de friction des vêtements (ceintures, slips, soutiens-gorge), puis retombe au sol après s’être nourri. La piqûre passe inaperçue, les démangeaisons, parfois violentes, se manifestent le soir et l’irritation dure de 3 à 4 jours. Chez certains individus plus sensibles que d’autres, la peau peut être en éruption et les rougeurs locales intenses peuvent s’étendre à tout le corps, mais les produits vendus en pharmacie protègent des effets de ces minuscules larves.

← Article précédent: Les piqûres d’insectes : l’allergie et ses dangers Article suivant: Les piqûres d’insectes : l’abeille, la guêpe, le frelon


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles