Piqûres et morsures d’animaux marins et d’arthropodes : Les murènes

> > Piqûres et morsures d’animaux marins et d’arthropodes : Les murènes ; écrit le: 3 janvier 2012 par Mahfoudhi

Cette grosse anguille d’un mètre et demi de long ne possède pas d’épines mais il ne faut pas se fier à sa peau lisse qui recèle des toxines cutanées. Quand elle est menacée, la murène mord cruellement avec ses dents en lacérant la peau et le contact de sa salive avec la plaie inocule un venin qui freine gravement la cicatrisation et provoque parfois des spasmes musculaires. Elle mord seulement si on la provoque avec les mains ou si on la chasse : les pêcheurs se font mordre car elle est résistante et il est difficile de la tuer du premier coup. La murène se rencontre en eau profonde, lors de plongées avec bouteilles, mais d’après un spécialiste des poissons venimeux, les enfants qui plongent avec des tubas peuvent aussi l’apercevoir dans les anfractuosités de rochers. Les morsures de murène sont très rares car les plongeurs la connaissent et la laissent tranquille.

← Article précédent: Article précédent Article suivant: Produits jetables et polymères superabsorbants (PSA)


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles