Les meilleurs fruits et légumes:

> > Les meilleurs fruits et légumes: ; écrit le: 21 février 2012 par Sameh

Dans l’idéal (par ordre décroissant d’intérêt) :
• On cultive son jardin potager où l’on fait pousser des salades, radis et autres tomates sans les noyer de pesticides (on dit « produits phytosanitaires »), on les récolte mûrs à point.

• On choisit des produits bio : 90 % d’entre eux ne présentent aucun résidu de pesticides, alors que la plupart de ceux obtenus en agriculture conventionnelle, si a condition que les dits végétaux aient été distribués très rapidement après la cueillette, sinon leur teneur en vitamine (notamment C) fond comme neige au soleil.
• On achète de beaux fruits et légumes frais chez le maraîcher ou le primeur. On se fait conseiller. On est sûr que les produits ont été respectés.
• On fait les fins de marché (un quart d’heure avant la fermeture) et on récupère de superbes produits à prix cassés. On en achète des cageots et on congèle soi-même (selon les recommandations de ce livre). Et on consomme dans la semaine ou la quinzaine pour refaire la fin de marché à l’épuisement des stocks.
• On achète des fruits et légumes frais en grande surface, avec le risque que tous aient été plus ou moins malmenés (mais ce n’est pas obligatoire), par exemple stockés dans des pièces trop froides : logique pour éviter que les produits se gâtent mais parfois catastrophiques pour le goût.
• On remplit son congélateur de légumes et fruits surgelés nature, de préférence bio. Ils ont été soumis à un froid intense dès la récolte (un froid qui les sidère mais ne les abîme pas). Trois bons points : leur teneur en vitamine est très bien respectée, ils sont nettoyés, préparés, épluchés et, enfin, ils ne subissent pas les tarifs prohibitifs liés aux aléas de la saison. Autrement dit, lorsque ça « gèle », vos légumes surgelés restent à un prix plancher alors que le tarif des « frais » flambe. Et on trouve au cœur de l’hiver des fruits d’été bien appétissants, bourrés de vitamines puisque cueillis à pleine maturité, pendant la belle saison. C’est un bon moyen de se mettre au « 5 par jour » si vous n’avez ni l’envie ni le temps de vous attaquer au « frais ». Et si vous vous débrouillez bien, vous  bénéficiez de super-promos tous les mois dans certains magasins. Pas chers du tout, les fruits et légumes, quand on est malin.

← Article précédent: Les glitazones Article suivant: Des fruits et des légumes : Les points à retenir


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles