Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MEDECINE SANTE

La répartition : des habitudes alimentaires bouleversées en un siècle

Vous êtes ici : » » La répartition : des habitudes alimentaires bouleversées en un siècle ; écrit le: 26 janvier 2014 par Hela modifié le 26 février 2015

des habitudes alimentaires bouleversées en un siècleEn 1840, les graisses représentaient 18 % de la ration ali­mentaire. Elles représentent aujourd’hui 40 à 45 % !

Pis encore, cette augmentation est essentiellement due aux graisses animales, bien plus nocives que les graisses végétales…



Parallèlement, la ration de sucres (glucides) a beaucoup diminué, passant de 50-55 % à 40 %.

Les protéines, elles, sont restées stables, avec un basculement des protéines végétales vers les protéines animales.

Nous mangeons donc moins de glucides, délaissant les sucres lents (pain, céréales, légumes secs), pour consommer de plus en plus de sucres rapides au goût sucré : 33 kilos par an aujourd’hui contre 3 kilos en 1840 !

Pourtant, la ration alimentaire idéale est composée à 30 % de lipides, 15 à 20 % de protides et 50-55 % de glucides.

Quels sucres lents ajouter?

En priorité, il serait bon de se réhabituer à des légumes secs comme les fèves, flageolets, lentilles, haricots rouges, haricots blancs, pois cassés, pois chiches, soja. Ce sont surtout ces aliments dont nous avons perdu l’habitude et qui sont à redécouvrir.

Odile :

« Je ne savais pas que les légumes secs étaient bons pour la santé. Je ne m’étais jamais posé la question, et je n’en préparais jamais car c’est long à cuire et que je suis toujours pressée. Depuis que j’ai pris conscience de leurs bienfaits, j’ai découvert de nouvelles recettes. Je les réalise le soir pour le lendemain, et finalement, même si c’est long à cuire, ce n’est pas long à préparer. La pre­mière recette a été celle des pois cassés que ma mère faisait quand j’étais petite. J’ai cuit aussi des haricots blancs, plat qui me sem­blait dépassé ! Ces plats sont très peu chers, très nourrissants, et peuvent remplacer la viande, puisqu’ils sont très riches en pro­téines. J’ai l’impression qu’ils ont été oubliés parce qu’ils ne sont pas chers. En effet, un industriel investira plus dans la pub sur la viande car il la vend plus cher. Du coup, tout ce change­ment est positif, à la fois pour ma santé et pour mon porte- monnaie ! »

Les sucres des céréales sont des sucres un peu moins lents que ceux des légumes secs : le pain complet, les céréales comme la semoule de blé, le couscous, le boulgour, le quinoa, le riz, l’épeautre, le sarrasin, le maïs, les pommes de terre, les pâtes, les produits à base de farine (crêpes, galettes…). Ils sont à conserver dans l’alimentation. Les régimes qui préconisent de les éviter sont à proscrire.

Pour vivre longtemps en bonne santé, mangez moins de graisses, surtout animales, moins de sucres rapides, et plus de sucres lents de type légumes secs et féculents.

Vidéo:La répartition : des habitudes alimentaires bouleversées en un siècle

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: La répartition : des habitudes alimentaires bouleversées en un siècle

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles