Femme frigide et frigidité

> > Femme frigide et frigidité ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 14 octobre 2019

Impossibilité pour une femme d’éprouver une jouissance normale au cours des rapports sexuels

<><>Voir aussi:

  • les troubles de la sexualité <>(dossier)
  • Les douleurs sexuelles
  • L’anorgasmie

Définition de la frigidité:

La frigidité est l’impossibilité pour une femme d’éprouver une jouissance normale au cours des rapports sexuels.

Dans certains cas la frigidité est totale, se caractérisant par l’absence de désir et de plaisirs sexuels.

C’est l’anaphrodisie, le trouble à la fois le plus profond et le mieux accepté par la femme, qui consulte rarement pour cette insuffisance complète.

En revanche, elle le fera souvent pour les frigidités partielles, où le plaisir sexuel existe, mais reste incomplet.

Il s’agit alors de rareté ou d’absence d’orgasme dans les relations sexuelles qui restent satisfaisantes dans la période précédant cette jouissance terminale.

Elle le fera également dans les cas de frigidité douloureuse, ou dyspareunie, dont une forme fréquente est représentée par le vaginisme.

On distingue, suivant leur date d’apparition:

La frigidité primaire

qui apparaît dès les premiers rapports sexuels.

Fréquente chez la jeune mariée, la frigidité primaire cède souvent spontanément lorsque le couple a acquis une certaine aisance dans la vie commune intime.

La frigidité secondaire

qui survient après une longue période de vie sexuelle satisfaisante.

A son origine, on peut trouver une cause organique (maladie générale endocrinienne ou neurologique, ou maladies locales, utérines, vaginales, vulvaires, périnéales, etc.).

Mais le plus souvent, la cause est affective (conflit avec le partenaire, adultère, avortement, troubles névrotiques divers).

Le traitement : est d’abord étiologique (celui de la cause), lorsqu’elle a pu être déterminée.

Pour les frigidités d’origine affective, la psychothérapie d’inspiration analytique pourra élucider le conflit sous-jacent par exemple une grande angoisse de castration, une fixation œdipienne au père, des tendances homosexuelles inconscientes.

Mais souvent de simples conseils concernant la contraception, le comportement du partenaire peuvent suffire.

On peut également utiliser des techniques de rééducation psychosexuelle.
<><>voir aussi : Les troubles sexuels chez la femme

<>
<>Dyspareunie
Douleur provoquée par les rapports sexuels
<> La suite…
<>
<>anorgasmie
se caractérise par une inhibition du désir et concerne la vie sexuelle dans sa globalité.
<>La suite…

← Article précédent: Douleurs de l’homme Article suivant: Généralités sur la sexualité

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié