Colon irritable

> > Colon irritable ; écrit le: 15 novembre 2011 par La rédaction modifié le 13 février 2015

Colon irritable ou troubles fonctionnels intestinaux TFI

Définition :

Désigné aussi sous le terme de colopathie fonctionnelle ou côlon irritable et représentent une entité clinique qui associe des crampes abdominales douloureuses, un ballonnement, la constipation et la diarrhée en dehors de toute atteinte organique. Les troubles fonctionnels intestinaux (TFI) représentent la plus fréquente des affections intestinales avec une prévalence qui atteint les 15 à 20 % de la population, et qui touche plus volontiers les femmes et les sujets anxieux. Les symptômes débutent en général avant 30 ans C’est une maladie bénigne mais qui affecte notablement la qualité de vie des patients. Les sujets qui en souffrent ne consultent pas tous. Le diagnostic est purement clinique souvent difficile à établir en raison de l’absence d’examens complémentaires spécifiques.

Symptômes :

Les personnes atteintes de colopathie fonctionnelle souffrent de la survenue chronique de symptômes: • douleurs abdominales chroniques • ballonnements • troubles de la motricité intestinale • constipation • diarrhée

Les éléments du diagnostic :

Présence d’une gêne ou d’une douleur abdominale Depuis au moins 12 semaines, qui peuvent ne pas être consécutives, au cours de la dernière année, Associée à 2 des 3 signes suivants : • Soulagée par la défécation et/ou • Début associé à une modification de la fréquence des selles et/ou • Début associé à une modification de la forme ou de l’apparence des selles.

.

.

Critères complémentaires

Aux critères ci dessus, la grille des 9 critères suivants permettra de classer le sujet en colon irritable à constipation prédominante ou colon irritable à diarrhée prédominante : 1- Moins de 3 selles par semaine. 2- Plus de 3 selles par jour. 3-Selles dures ou grosses 4-Selles liquides ou molles 5-Efforts lors de la défécation 6-Impériosité des selles(le sujet doit se précipiter aux toilettes). 7-Sensation d’évacuation incomplète. 8- Elimination de mucus, mêlé aux selles. 9-Plénitude abdominale, ballonnement.

Colon irritable avec diarrhée prédominante

• Présence d’au moins un des signes 2, 4 et 6 • Absence des signes 1, 3, 5

.

.

Colon irritable avec constipation prédominante

• Présence d’au moins un des signes 1, 3, 5, 7 • Absence des signes 2, 4 et 6

L’origine de ces troubles…

Les causes de cette maladie ne sont pas connues. Néanmoins,plusieurs hypothèses sont invoquées pour expliquer l’origine de la colopathie fonctionnelle :

.

.
  • une hypersensibilité viscérale, retrouvée chez près de deux patients sur trois
  • des troubles de la motricité digestive, retrouvés chez 50 à 60 % des patients

Les facteurs déclenchant invoqués sont multiples :

  • facteurs psychologiques
  • facteurs alimentaires
  • facteurs histologiques

Diagnostic :

Comme toute pathologie le diagnostic positif se déroule en plusieurs étapes :

  • L’interrogatoire
  • L’examen clinique par la palpation de l’abdomen et le toucher rectal
  • Les examens complémentaires servant à éliminer une pathologie organique qui prend le masque d’une colopathie fonctionnelle. Le diagnostic est avant tout un diagnostic d’élimination.

Le médecin doit être capable d’écarter :

  • une colite inflammatoire,
  • un cancer colorectal
  • une parasitose

Ces pathologies et surtout le cancer qui demeure la hantise surtout après l’âge de la cinquantaine doivent toujours êtres présentent dans l’esprit du médecin afin de ne pas passer à coté. Pour cela, il peut être amené à pratiquer une coloscopie, un lavement baryté s’il y a refus ou contre-indication de la coloscopie, des examens paracliniques avec systématiquement une analyse parasitologique des selles.

.

.

Traitement ?

Il s’agit ici d’une maladie fonctionnelle, pour laquelle un placebo s’avère efficace de façon temporaire (pendant 1 mois environ), dans au moins 40 % des cas. Le traitement est symptomatique.

  • Recommandations hygiéno-diététiques :

L’alimentation visera à enrichir la ration en fruits et légumes frais, en fibres et assurer une prise de boisson suffisante.

.

.
  • Traitement médical :

• antispasmodiques ex: DEBRIDAT® 200 3 cp/j pdt 7J puis 2/jour pdt 21 jours • argiles ex: BEDELIX®, 1 sachet après chaque repas, • laxatifs ex: TRANSIPEG® 5,9 1 sachet le matin.

  • Prise en charge psychologique du patient :

Il est nécessaire que le patient se sente :

.

.

• Cru dans sa plainte somatique et viscérale

• Compris dans ses hésitations à verbaliser ses émotions

• Estimé LA DUREE DU TRAITEMENT NE DOIT PAS ETRE INFERIEURE A 28 JOURS LA PRISE EN CHARGE EST GLOBALE

Vidéo :  Colon irritable

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Colon irritable

← Article précédent: Constipation Article suivant: Tous les articles de Gastrologie


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles