Anatomie péricarde

> > Anatomie péricarde ; écrit le: 21 février 2012 par lamia

Pericardiun , Pericardium

Définition

Sac fibro-séreux qui enveloppe le cœur.

Situation

Dans le médiastin antérieur , il entoure le cœur et s’arrête au niveau des gros vaisseaux de la base du cœur.

.

.

Description

Il a la forme d’un cône creux dont la pointe répond à l’apex du cœur; ses faces antéro-droite , inférieure et laté3rale , recouvrent complètement les faces correspondantes du cœur; il recouvre presque complètement la face postérieure du cœur en laissant seulement le passage pour les artères qui partent du cœur (aorte et artère pulmonaire) et les veines qui s’y terminent (veines caves supérieure et inférieure et les quatre veines pulmonaires) .

Constitution

Le sac péricardique est constitué du péricarde séreux et du péricarde fibreux. L’ouverture de la face antérieure du sac péricardique amène dans une cavité séreuse à double paroi : une paroi externe ou lame pariétale qui double la face pro¬fonde de l’enveloppe fibreuse du péricarde, et un feuillet interne ou lame viscérale qui recouvre le cœur, épousant ses moindres reliefs ; cette lame correspond également à la couche épicardique des trois tuniques qui constituent les parois cardiaques. Dans cette cavité, appelée grande cavité péricardique, il existe deux lignes où le péricarde viscéral se réfléchit et se continue en feuillet pariétal, ce sont les lignes de réflexion. La grande cavité présente deux prolongements : le sinus transverse du péricarde (canal de Theile) entre les pédicules artériels et veineux, et le sinus oblique entre les veines pulmonaires droite et gauche à la face postérieure de l’atrium gauche. La lame pariétale du péricarde séreux est doublée extérieurement par un tassement du tissu fibreux médiastinal qui forme le péricarde fibreux. Certains renforcements de cette enveloppe fibreuse ont pu être considérés comme de véritables ligaments .

.

.

Structure

La structure séreuse est constituée par une monocouche de cellules mésothéliales sécrétrices. Cette sécrétion permet notamment de limiter les frottements du cœur sur les parois du sac péricardique par lubrification .

Variations

Elles sont à rapprocher des anomalies liées à l’organogenèse qui peuvent aller des simples kystes et diverticules péricardiques ou pleuropéricardiques jusqu’à lagénésie partielle ou totale dans le cadre de syndromes polymalformatifs .

.

.

← Article précédent: Anatomie pénis Article suivant: Nutrition : Régime alimentaire


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles