Tumeurs de l’oreille externe

> > Tumeurs de l’oreille externe ; écrit le: 25 mars 2013 par imen


Tumeurs osseuses

Les tumeurs les plus souvent rencontrées au niveau du CAE, en tous cas sous nos climats tempérés, sont osseuses – exostoses et ostéomes. Les exostoses sont des saillies osseuses arrondies et sessiles des deux tiers internes du CAE, souvent à la partie basse du conduit, en avant et en arrière, mais leur base peut aussi être supérieure. Les inférieures ont ten­dance à être plus externes, plus larges et moins saillantes, tandis que les supérieures sont souvent plus profondes, plus petites et plus arrondies . La peau qui les recouvre est normalement lisse et sans parti­cularité apparente. La cause est habituellement la natation en eau froide depuis des années.

Beaucoup d’individus ignorent leurs exostoses et on peut parfois étonner tes patients en évoquant, après avoir examiné leurs oreilles, leur passé de nageur. Une palpation très douce avec un instrument mousse confirmera que ces saillies sont effectivement osseuses et non des lésions des parties molles. Souvent elles ne posent pas de problème, mais les plus importantes peuvent piéger le cérumen ou les débris dans le fond du conduit et entraîner infection cl gêne auditive.

Ces ostéomes sont histologiquement différents des exostoses et paraissent plus complètement arrondis, quasiment pédiculés. Chacune de ces entités peut faire l’objet d’une résection chirurgicale si leur volume pose des problè­mes d’obstruction, mais la chirurgie elle-même peut être source de complications. Des paralysies faciales ont pu survenir dans des cas apparemment simples.

.

.

Papillomes kératinisés

 Ces lésions ne sont pas extrêmement rares. Elles surviennent habituellement •air des oreilles sujettes aux otites externes à répétition, sont souvent situées .m méat ou près de celui-ci et ressemblent aux verrues que l’on rencontre ailleurs. Elles sont dues au papillomavirus humain et ont tendance à récidiver après leur résection. La cautérisation de leur base après résection peut amé­liorer les chances de succès.

Autres néoplasies

De nombreuses autres tumeurs peuvent apparaître sur le pavillon ou dans le conduit, et nous ne ferons que les citer brièvement. Le point important à retenir est que toute lésion douteuse exige une biopsie. Un granulome du conduit d’apparence bénigne peut être en fait un carcinome épithélial. Le pavillon avec sa peau exposée au soleil peut être le siège de cancers baso- ou spinocellulaires ou de mélanomes. Ces tumeurs malignes épidermiques mais aussi des carcinomes glandulaires et des rhabdomyosarcomes peuvent surve­nir dans le conduit bien que beaucoup moins souvent que sur le pavillon. Les angiomes, les céruminomes, les adénomes, les nævi et les myxomes sont des lumeurs rares de l’oreille externe. L’os temporal enfin peut être le siège d’une dysplasie fibreuse ou d’un granulome éosinophile (histiocytose X).

.

.

Vidéo : Tumeurs de l’oreille externe

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Tumeurs de l’oreille externe

https://www.youtube.com/embed/jYWwxv94joU

.

.

← Article précédent: Traumatismes et corps étrangers Article suivant: Atteintes de l’oreille moyenne:Trompe d’Eustache


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles