/*

Plantes anti-cancer!

Vous êtes ici : Accueil » Cancer » Plantes anti-cancer!

Plantes anti-cancerAucune étude à grande échelle n’a conclu que toute plante peut guérir de façon fiable toute forme de cancer. Les grandes institutions de santé tel que la société américaine de cancer met en garde contre l’usage des herbes comme seule option de traitement du cancer. Mais certaines plantes peuvent agir comme des traitements complémentaires pour des personnes qui souffrent de cancer.

Avant de prendre tout supplément d’herbes pendant le traitement de cancer, discutez- vous les avantages et les risques potentiels avec un médecin professionnel dans le traitement par la phytothérapie.

Le ginseng asiatique 

Selon l’université du centre médical de Marylan UMMC, les personnes qui consomment du ginseng peuvent avoir un risque plus bas à plusieurs formes de cancer, y compris ceux qui touchent les poumons, le foie, le pancréas, les ovaires et l’estomac.

Le ginseng peut aider à stabiliser l’humeur, la réponse immunitaire et la clarté mentale pendant le traitement de cancer, mais des études à grande échelle n’ont pas démontré de façon concluante ces avantages.

Le curcuma 

Cette épice odorante, couramment utilisée comme ingrédient dans les curries et les soupes, possède des propriétés antioxydantes. L’université du centre médical de Marylan (UMMC) rapporte que le curcuma peut restreindre le flux sanguin vers les tumeurs cancéreuses. Elle a également été étudiée en tant que traitement pour les nausées, les brûlures d’estomac et les douleurs abdominaux, qui sont des effets secondaires courantes suite aux traitements du cancer.

Le gingembre 

Il est botaniquement lié au curcuma et peut offrir des bienfaits similaires. Le UMMC rapporte que le gingembre peut être en mesure de faciliter la nausée associée à la chirurgie et à la chimiothérapie. En outre, les données préliminaires indiquent que cela peut aider à tuer certains types de cellules cancéreuses.

Le thé vert 

La société américaine du cancer (ACS) reconnait la réputation ancienne du thé vert comme un antioxydant et note que le thé vert peut réduire le risque de cancer du sein, de l’estomac, du poumon, de la prostate, de la vessie et du côlon. Les études en cours permettront de déterminer l’efficacité du thé vert comme une option de traitement complémentaire pour les personnes qui subissent d’autres formes de traitement de cancer. L’UMMC avertit que le thé vert, noir et blanc peuvent réduire l’efficacité des traitements conventionnels pour le cancer de la prostate.

Trèfle rouge 

Les produits anticancéreux tels que les thérapies à la flor-essence, essiac et hoxsey utilisent le trèfle rouge pour ses propriétés anticancéreuses. L’UMMC note que le trèfle rouge a réduit les cellules cancéreuses in vitro (dans des environnements éprouvettes) et a restreint la croissance du cancer sur des modèles de tissus animales. En outre, cette plante peut aider à prévenir les cancers de l’endomètre ou de la prostate, cependant il peut en fait favoriser la croissance des tumeurs dans les ovaires, les seins ou dans l’utérus.

Lapacho ou le Pau d’Arco 

Cet arbre de la foret tropicale d’Amérique de sud contient lapachol, un composé étudié dans les années 1970 comme une option de traitement du cancer. Selon l’ACS, le pau d’arco a été démontré dans des études faites sur des animaux, pour combattre certains formes de cancer, y compris le sarcome. Bien qu’il ne soit pas toxique pour le foie ou les reins, il peut inhiber la coagulation du sang. Si vous choisissez de prendre le pau d’arco, cesser de l’utiliser au moins deux semaines avant toute chirurgie.

Vidéo:Plantes anti-cancer !

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Plantes anti-cancer!

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié