Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MEDECINE SANTE

Organiser la prévention au travail

Vous êtes ici : » » Organiser la prévention au travail ; écrit le: 1 février 2014 par Hela modifié le 26 février 2015

Organiser la prévention au travail

Organiser la prévention au travail

La prévention doit-elle exister dans le cadre du travail ? On pour­rait considérer que c’est à chacun de se prendre en charge, de faire ce qu’il faut pour prévenir les maladies graves et se maintenir en bonne santé.



Or, entre 20 et 50 ans, la plupart des adultes ne s’occupent jamais de leur santé. Dans leur enfance, leur maman, assistée du carnet de santé s’y emploie, puis après 60 ans, la retraite et l’âge aidant, cha­cun réalise qu’il est temps de penser à sa santé pour profiter de la vie longtemps.

Entre les deux, la santé passe vraiment au second plan des préoc­cupations. C’est là que l’entreprise peut jouer un rôle extrêmement utile et positif.

C’est d’autant plus vrai que le travail n’est plus ce qu’il était! « Nous ne sommes pas des mineurs de fond travaillant dans des conditions dangereuses… Maintenant, à cause de la médecine du tra­vail, on en arrive à presque trop de prévention », affirme John, cadre dans une unité de production.

Cette idée est complètement démentie par les faits : les maladies professionnelles ont été multipliées par 13 en dix ans, entre 1990 et 2000  ! Le monde du travail a profondément changé et les consé­quences sur la santé sont redoutables.

Le travail a un statut paradoxal : lieu positif, source de développe­ment personnel, il est aussi un lieu négatif, sources de tourments. La preuve, en 2004 17,2 % des consultations médicales étaient dues à des maladies liées au travail Il est aussi source de stress, un élé­ment très négatif pour la santé !

Et quand il manque, le travail agresse encore l’organisme ! Le chômage entraîne des dépressions et des maladies cardiovas­culaires

Le travail est-ce vraiment la santé?

Parmi les Français, 69 % sont satisfaits de leur travail. Il s’agit d’un lieu d’épanouissement personnel et de reconnaissance des compétences pour 70 % d’entre eux. Il permet d’acquérir des savoirs, selon 77 % des Français qui ont une bonne opinion de leurs patrons dans 80 % des cas. Ces chiffres globaux varient selon le type d’entreprise, mais les ordres de grandeur restent les mêmes. Par exemple en matière d’épanouissement personnel, celui-ci atteint 79 % dans les entreprises de moins de 10 salariés, 69 % de 101 à 500 salariés et 60 % pour les plus de 500 employés. Le secteur privé compte 10 % de satisfaits de plus que le secteur public. L’entreprise n’est donc pas un lieu de torture, bien au contraire.

Mais le travail a profondément changé en l’espace d’une dizaine d’années et l’entreprise est devenue source de stress pour 60 % des salariés et un lieu de frustration pour 25 % des employés du privé et 34 % des fonctionnaires. Un salarié sur cinq se prend maintenant des médicaments ou compléments pour tenir le coup  !

Vidéo:Organiser la prévention au travail

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Organiser la prévention au travail

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles