EXPLORATION RADIOLOGIQUE DES ICTERES

Accueil » Gastro-enterologie » EXPLORATION RADIOLOGIQUE DES ICTERES écrit le: 28 février 2012 par admin

EXPLORATIONS RADIOLOGIQUES

Abdomen sans préparation (ASP)

Peu d’ intérêt car les calculs du cholédoque sont souvent radio transparents et 10 a 15% seulement des calculs vésiculaires sont radio-opaques.

,

Opacifications classiques

(biligraphie orale et biligraphie intra-veineuse): ne permettent pas de voir des voies biliaires en cas d’ictère.

 Échotomographie

C’est l’examen «clé » de l’arbre biliaire. Il permet de :

  • Reconnaître la dilatation
  • Préciser le siégé
  • Déterminer la cause.

Reconnaître la dilatation

Le calibre de la voie biliaire devient égal ou supérieur a celui de la veine porte : c’est le signe du «canon de fusil » ou «double canal ».

,

Préciser la siège

Au niveau du confluent biliaire supérieur, du canal hépatique commun ou au niveau du cholédoque. La distension ou non de la vésicule dépend du siège de l’obstacle en aval ou en amont du canal cystique.

Déterminer la cause

L’obstruction lithiasique : le diagnostic de lithiase du cholédoque n’est porte que dans environ 50% des cas. L’image typique est une zone hyperechogene dans un canal dilate avec pinceau d’ombre acoustique en arrière de la lithiase. L’obstruction tumorle la nature de la tumeur est évoquée en fonction du siège de l’obstacle.

  • Au niveau du hile hépatique : zone échogene peu spécifique
  • Au niveau sous-hépatique :
  • Cancer de la vésicule biliaire
  • Cancer de voie biliaire principale : la tumeur n’est souvent pas visible,

Adénopathies du pédiculé hépatique : masses arrondies hypoechogenes de taille différente. Cancer de la tête du pancréas : nodule hypoechogene. Sa detection echographique traduit déjà un stade très évolue et de mauvais pronostic. Ampullome Vaterien : souvent de petite taille, n’a aucune traduction échographique.
L’obstruction inflammatoire : pancréatite chronique Angiocholite sclérosante Autres causes : Atrésie biliaire Kyste du cholédoque.

,

TDM

Est toujours demandée en deuxième intention essentiellement pour le diagnostic de la cause et du retentissement de voisinage.

Les méthodes d’opacification invasives des voies biliaires

Elles procurent des informations diagnostiques, de siégé et de nature plus précise mais leurs indications sont plus rares car plus agressives. Classiquement, les obstacles hépatiques (plaque hilaire) sont mieux démontrés par la cholangiographie transhépatique, et les obstacles de la sphère duodéno-pancréatique le sont mieux par la (C.P.R.E.).    ‘
La radiologie interventionnelle participe également et de plus en plus aux traitement des ictères :

  • Drainage biliaire percutané dans les sténoses malignes
  • Dilatation des sténoses sous contrôle radioscopique
  • Extraction des calculs .

 

,

Vidéo : EXPLORATION RADIOLOGIQUE DES ICTERES

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : EXPLORATION RADIOLOGIQUE DES ICTERES

← Article précédent: Psychologie du vieillissement : La chronique d'une mort annoncée Article suivant: Psychologie du vieillissement : Le deuil


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site