Comment distinguer entre pertes vaginales physiologiques et pathologiques ? Conseils pratiques.

> > Comment distinguer entre pertes vaginales physiologiques et pathologiques ? Conseils pratiques. ; écrit le: 2 avril 2012 par drasma1980

Les pertes vaginales physiologiques se caractérisent par l’absence d’odeur, couleur clair, non abondantes, les glandes situées dans le vagin et le col secrètent des petites quantités de liquides qui sert a humidifier les parois intérieures et à drainer les cellules mortes à l’extérieur, ces pertes augmentent lors de l’ovulation, allaitement ou la stimulation sexuelle..

Elles deviennent pathologiques lorsqu’elles deviennent abondantes, malodorantes et colorées, toutes les  femmes développent au moins une fois pendant leur vie une infection vaginale ; selon la couleur de ces pertes on distingue:

Une candidose vaginale

Les pertes sont blanches laiteuses et non odorantes dues a un champignon appelé candida albicans  qui se multiplie exceptionnellement pendant la grossesse, le diabète, un terrain immunodéprimé ou un manque d hygiènes.la symptomatologie se résume a un prurit vaginal, une dyspareunie et une contamination du partenaire.

Le traitement consiste a la prise d’un antifongique soit local sous forme de crème ou d’ ovule soit général si l infection est récidivante.

Une vaginose bactérienne

C’est  une infection due a une bactérie appelée  Gardnerella vaginalis, elle se caractérise par des pertes grisâtres ou jaunâtres d’ odeur très fortes avec  une rougeur et un gonflement de la vulve.

Le traitement repose sur une antibiothérapie orale pendant une dizaine de jours.

Une trichomonas vaginalis

C’est  une infection du a un parasite qui peut se trouver dans les toilettes publiques ou  dans les serviettes hygiénique, les pertes sont jaunâtres et mal odorantes et accompagnées de brûlures mictionnelles, Le traitement repose sur l antibiothérapie orale.

Conseils pratiques

  • Lorsque vous êtes infectées éviter les rapports sexuelles pendant la période du traitement et prenez le traitement vous et votre partenaire en même temps.
  • Portez des culottes  en coton: le coton permet aux organes génitaux de respirer facilement et ne conserve pas  l’humidité.
  • Laver les organes génitaux avec un savon doux et sécher les bien : n’utilisez pas des agents irritants comme une crème désodorisante
  • Après la selle essuyez-vous de l’avant vers l’arrière pour éviter la contamination ano-vulvaire.

 

← Article précédent: Une stérilité primaire ? Éliminer d’ abord une hyperprolactinémie! vous serez surpris! Article suivant: les éczemas de contact professionnels,professions à risques et conduite a tenir

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié