Certains adultes ont-ils plus de 32 dents ?: 32 dents

> > Certains adultes ont-ils plus de 32 dents ? ; écrit le: 19 février 2013 par imen modifié le 18 août 2019

Une portion infime d’adultes, entre 0,1 % et 3,6 %, ont plus de 32 dents. Pas beaucoup plus, d’ailleurs: souvent, l’hyperodontie, ou polydontie, se résume à une dent sup­plémentaire, très discrète. Il n’y a souvent que le dentiste pour s’en apercevoir.

Les dents apparaissent dès l’âge de 6 mois, à partir de bourgeons gui surviennent vers le 44e jour de la vie embryonnaire. À ce stade, alors que le futur nouveau-né ne mesure pas plus de 1,8 cm, un épithélium se déve­loppe parallèlement aux lèvres, en arrière de celles-ci. À 10 semaines, ce tissu, une « lame » en langage embryologique, s’invagine. Chaque poche formée donne le bourgeon d’une dent de lait. Légèrement en arrière des premiers, 6 semaines plus tard, d’autres bourgeons per­cent, qui donneront naissance aux dents définitives.

La mise en place de ces ébauches dentaires est le fait de gènes homéotiques , dont on ne pos­sède toujours ni la carte précise ni le dialogue mutuel. L’un de ces gènes, MX-1, est toutefois bien connu. Comme tous les gènes homéotiques, il est présent chez l’ensemble des animaux. Il désigne – mais il n’est sûrement pas le seul – les régions de l’embryon qui deviendront les mâchoires, la bouche et les dents. Chez les oiseaux, il est réprimé au moment où il devrait indiquer l’emplace­ment des bourgeons dentaires. On le sait avec certitude car, en laboratoire, il est facile d’activer ce gène au moment opportun: le poussin cobaye naît alors avec des

.

.

dents dans le bec. Les poules peuvent donc avoir des dents, pour peu quelles viennent au monde en labo!

Chez l’homme, une mutation du MX-1 entraîne des défauts au niveau des mâchoires, ainsi que des agéné- sies (anomalies de développement des organes), en l’occurrence des défauts dans la formule dentaire. On constate par exemple des dents en plus (polydontie), en moins (hypodontie), très rares (oligodontie), voire inexis­tantes (adontie). Chez le jeune enfant, une radiothérapie peut détruire des bourgeons dentaires et priver le pré­adolescent d’une ou plusieurs dents, sinon de toutes, mais elle peut aussi bien générer plusieurs poussées par bour­geon: au cours de la période où les dents définitives se mettent en place (entre 6 et 13 ans), deux ou trois dents peuvent sortir en même temps au même endroit, et même repousser si on les ôte.

.

.

En règle générale, l’hypodontie concerne moins de six dents, en majorité les deuxièmes prémolaires et les incisives latérales supérieures. Nettement moins bénigne, foligodontie s’établit au-delà de six dents manquantes. La pollution est de plus en plus souvent incriminée dans les problèmes den­taires d’origine embryonnaire. Il est en effet connu que l’action de certains solvants organiques – les éthers de glycol de la série E – bouleverse la mise en place des ébauches d’organes au cours des premières semaines de la vie foetale.

Certains évolutionnistes  voient un signe de modernité génétique dans une mâchoire hypo- dontique. À leurs yeux, en effet, une mâchoire munie de trop de dents serait la preuve d’une involution, comme un rappel régressif d’un gène hérité des premiers mam­mifères, qui disposaient en effet de bien plus de dents.

.

.

Vidéo : Certains adultes ont-ils plus de 32 dents ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Certains adultes ont-ils plus de 32 dents ?

.

.

← Article précédent: Les yeux peuvent-ils sortir de leurs orbites ? Article suivant: Les dents de sagesse sont-elles utiles ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles