Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ MEDECINE SANTE

Le cancer du cavum : Traitement

Vous êtes ici : » » Le cancer du cavum : Traitement ; écrit le: 14 novembre 2011 par La rédaction modifié le 3 mars 2015

Le cancer du cavum

Cancer rare en France, fréquent dans toute l’Asie du Sud- Est, et dans les pays du Maghreb

Introduction :

Le rhinopharynx appelé encore cavum est situé sous la base du crâne, en arrière des fosses nasales, au-dessus de l’oropharynx et en avant des 2 premières vertèbres cervicales.

En haut il est en rapport avec le sinus sphénoïdal et le sinus caverneux plus latéralement.
En avant, il communique avec les fosses nasales par les choanes et en bas avec l’oropharynx.
La muqueuse du cavum est un épithélium de type respiratoire riche en éléments lymphoïdes.



1. Rhinopharynx
2. Oropharynx
3. Hypopharynx
4. Fosse nasale
5. Cavité buccale.

Épidémiologie :

Cancer rare en France, fréquent dans toute l’Asie du Sud- Est, et dans les pays du Maghreb.
Survient à tout âge, le sex-ratio est de 3 hommes pour une femme.

Les facteurs de risque :CANCER DU CAVUM

  • Liaison avec le virus Epstein-Barr : présence de marqueurs viraux dans les cellules tumorales épithéliales, taux élevé d’anticorps anti-EBV en particulier un taux élevé d’IgG anti VCA (viral capside antigen), d’IgG anti EA (early antigen), d’IgA anti VCA.
  • Facteurs génétiques
  • Facteurs d’environnement (aliments fumés, nitrosamines.)

L’alcool et le tabac non pas était incriminé dans la genèse du cancer du cavum

Signes cliniques :

  • Le premier signe est fréquemment une ou des adénopathies cervicales hautes situées
  • Des signes otologiques
    • Hypoacousie unilatérale progressive.
    • Acouphènes.
  • Des signes rhinologiques
    • Épistaxis récidivantes
    • Rhinorrhée purulente ou sanguinolente ne cédant pas à un traitement antibiotique bien conduit
    • Obstruction nasale uni ou bilatérale d’apparition progressive.

Ces signes sont évocateurs d’une origine tumorale surtout s’ils sont unilatéraux.
Des signes neurologiques peuvent être révélateurs :

  • Paralysie oculo-motrice du VI
  • Syndrome douloureux de l’hémiface ou du pharynx par atteinte du V ou du IX
  • Céphalées.

Cette symptomatologie est trompeuse, il faut toujours bien examiner le cavum dans ce cas.

L’examen clinique

L’examen clinique se base sur la rhinoscopie postérieure, Il est complété toujours par un bilan endoscopique sous anesthésie générale qui permet de réalisée des biopsies profondes pour préciser la nature de la tumeur.

Le traitement :

Le bilan pré-thérapeutique

Ce bilan comporte généralement :

  • Un scanner thoracique et cervico-facial
  • Une IRM cervico-faciale
  • Un dosage pondéral des Ac anti EBV
  • Une radiographie standard du thorax
  • Une scintigraphie osseuse
  • Une échographie hépatique

Le traitement repose principalement sur :

  • Une Chimiothérapie première
  • Une association de chimiothérapie et de radio-chimiothérapie.

L’intensification devra être discutée pour les tumeurs chimiosensibles en rechute ou métastatique.

Surveillance post-thérapeutique

Surveillance clinique tous les 6 mois pendant 5 ans, puis tous les ans, en l’absence d’événement.

  • Sérologie E.B.V. : anticorps anti VCA et anti EA (Ig A), tous les 6 mois pendant 5 ans.
  • Examen tomodensitométrique du cavum et cervical tous les ans pendant 5 ans alterné (à 6 mois d’intervalle) avec une rhinoscopie.
  • Les autres examens (échographie hépatique, scintigraphie osseuse, etc.) ne sont réalisés qu’en présence de signes cliniques d’appel.

Vidéo : Le cancer du cavum  – Traitement –

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Le cancer du cavum-Traitement-

← Article précédent: Article suivant:

9 réponses pour "Le cancer du cavum : Traitement"

  1. ben ayed  15 mai 2012 at 22 h 04 min

    conséquence ou les séquelles sécheresse buccale, un peut – le gout ,toujours avoir une bouteille d’eau , manque un peut de salive , prendre soin de ne pas avoir de la grippe

    Répondre
    • emilie  16 juillet 2012 at 16 h 20 min

      les progres de la science étant là, j’ai eu un nouveau protocole de radiothérapie et ma glande salivaire n’a pas été touchée

      Répondre
  2. S'aidant  21 juillet 2012 at 18 h 43 min

    J ai eu ce cancer en 1999 que j ai traite avec la méthode classique (chimiothérapie+radiothérapie),je pense que le traitement radiothérapie à été raté il y eu donc une récidive en 2004, qui a été traitée par quelques séances de chimio et une reiradiation et ça été un succès.
    Je fais mes contrôles et tout se passe très bien .
    Soyez rassurés c est une maladie guérissable il faut uniquement avoir du courage et supporter la lourdeur du traitement qui donne un taux élevé de guérisson.
    Du courage .

    Répondre
  3. el yassmini rabia  10 août 2012 at 14 h 45 min

    oui il faut un traitement de chimio et radiotherapie
    .mais il faut avoir une forte personnalite pour depasser tout ca .aussi une bone alimentation
    avec un suivie de psychiatre.

    Répondre
  4. tadjer  21 septembre 2012 at 16 h 32 min

    petite boule placé sur un nerf sur la nuque douloureux, depuis plusieurs mois grossit un peu, puis diminue et fait moins mal, et là depuis 3semaines regrossit et fait mal? es ce que ca peut etre grave?

    Répondre
  5. hatoum  3 décembre 2012 at 21 h 52 min

    oui sûrement, efficace,oui, les dernières séances de la radiothérapie peuvent être souffrante, bon courage :

    Répondre
  6. st jo  14 décembre 2012 at 4 h 08 min

    Bon courage a tous les malades et a leur famille .
    N’hésitez pas dites a la personne malade que vous l ‘aimer elle a besoin de vous .
    Seul Dieu peut nous donner la force et le courage d ‘endurer une telle épreuve.

    Répondre
  7. PERRUCHET  21 septembre 2017 at 11 h 17 min

    Cancer du cavum diagnostiqué .3 séances de chimiothérapie et 35 de radiothérapie .Lourd , très lourd .A ce jour, un après le traitement, , plus d’appétit, plus de salivation, diarrhées quotidienne , grande fatigue et un état d’angoisse permanente avec envie de pleurer incontrôlable . Les médecins me disent ” on ne fait pas d’omelette sans casser les œufs” .Je veux bien mais !.

    Répondre
  8. BOUGHAMOURA SLIM  27 mars 2018 at 8 h 42 min

    après traitement du cavum par radio+chemio
    aujourd’hui après 15 jours de traitement toujours il y a de mucus et écoulement du nez est ce que normal.
    Traitement??

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles