Sommes-nous vraiment sportifs?

Sommes-nous-vraiment-sportifsPour le plus grand nombre, le sport garde un caractère ludique, pratiqué essentiellement les jours fériés. Il présente également des vertus thérapeutiques (comme la rééducation cardiovasculaire ou rhumatologique), peut donner prétexte à une aventure personnelle (comme les rallyes ou les expéditions), ou enfin être dominé par «l’esprit de compétition».

Le sport de compétition implique l’idée de dépassement de soi et de risques mesurés et, à ce titre, réclame de se hisser parmi les meilleurs si ce n’est de parvenir en tête des concurrents. La démocratisation du sport s’est accompagnée de sa» féminisation qui a facilité encore plus son essor dans de nouvelles couches de la population. Les disciplines sportives d’intérieur, pratiquées en salle, (comme la gymnastique, la danse, etc.) ont désormais acquis leurs lettres de noblesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *