Rhume chat

Rhume chat
 Rhume chat medecine divers

Coryza Le Bénin est un syndrome chez les humains qui se traduit par un écoulement nasal et des éternuements à plusieurs reprises et parfois une conjonctivite. Elle est aussi appelée ‘rhume‘.

Le traitement médical de la rhinite allergique

Divers médicaments peuvent soulager les symptômes de la rhinite. Certains sont pris par voie orale, d’autres sont vaporisateurs nasaux ou des gouttes ophtalmiques (gouttes pour les yeux). Si les produits vendus sans ordonnance ne fonctionne pas, le médecin peut prescrire d’autres qui agissent différemment. Lorsque la cause de l’allergie est bien définie et que les traitements médicamenteux ne sont pas efficaces, il est possible d’envisager un traitement de désensibilisation ou immunothérapie. Il est injecté, sur une période de 3 à 5 ans, des doses croissantes de l’allergène. Ce traitement n’est disponible que pour les allergènes communs, tels que le pollen, les poils de chiens et chats, les acariens et les moisissures. Il est particulièrement efficace en cas d’allergie au pollen et la poussière mites.According à une méta-analyse regroupant les données de 16 études cliniques, 1 sur 2 obtient une amélioration de leurs symptômes grâce à une thérapie de désensibilisation, comparativement à 1 sur 4 pour le traitement placebo30. La désensibilisation peut également se produire avec des gouttes ou des comprimés quotidiens qui fondent sous la langue. Cette technique est appelée par voie sublinguale ou fente (immunothérapie sublinguale).Plusieurs études et méta-analyse a révélé une réduction des symptômes par rapport à prendre une placebo33-39. Toutefois, aucune étude n’a comparé cette technique injections d’immunothérapie basée. désensibilisation par voie sublinguale est couramment utilisé en Europe, mais n’est pas autorisée au Canada. Si le traitement médicamenteux est insuffisant ou lorsque des anomalies anatomiques de la cavité nasale, le traitement chirurgical peut être envisagé. La chirurgie est indiquée pour la déviation de la cloison nasale, polypes nasaux pour l’évacuation ou sinuses.Surgery infectés est principalement utilisé pour faciliter la respiration, mais en aucun cas ne peut empêcher une allergie de se produire. Pour débloquer le nez d’un bébé ou un jeune, d’enlever une partie de la glaire à l’aide d’une seringue ou une poire nasale. On dépose ensuite une goutte d’eau chaude salée dans chaque narine en plaçant l’enfant de sorte que le puits de tomber au fond du nez. Il redresse l’enfant dès que la chute a pénétré dans le nez.

Complémentaires

Pétasite (Petasites hybridus). Les essais cliniques tendent à montrer que butterbur réduit les symptômes de la rhinite allergique saisonnière4-10. La recherche provient du Groupe d’étude Petasites, Suisse.En outre, la société suisse a lancé Zeller Tesalin ® (aussi appelé Ze339), un extrait de pétasite vendu uniquement ordonnance11. Le Tesalin ® a été approuvé pour le traitement de la rhinite allergique par les autorités suisses en 2003. Basé sur la recherche expérimentale, la pétasite a des propriétés anti-inflammatoires et anti-allergic.Show détails butterbur d’apprendre plus.DosagePrendre 50 mg d’extrait normalisé, 2 fois par jour. Homéopathie. L’homéopathie est l’une des approches les moins conventionnels étudié pour le traitement de la rhinite saisonnière. Selon les homéopathes, il y aurait un moyen de faire une désensibilisation profondément avec l’homéopathie, mais c’est une tâche très complexe qui doit nécessairement être entrepris avec un homéopathe allergologue. Selon Mireille Feytaud lui-même médecin allergologue et homéopathe, cette désensibilisation est souvent très efficace: elle utilise les mêmes produits que dans la désensibilisation classique, mais comme homéopathiques40 dilutions. Les résultats des essais cliniques sont prometteurs, en particulier avec le produit susmentionné glauca galphimia, provenant d’une plante. Une méta-analyse incluant sept essais avec placebo en double aveugle porté sur homéopathique18.Overall images, le traitement homéopathique a été plus efficace que le placebo pour les symptômes liés aux yeux et le nez, avec un taux de réussite de 79%.Toutefois, les experts estiment que des études de qualité méthodologique de meilleure qualité sont nécessaires pour statuer sur l’efficacité de homéopathie19. D’autres études ont mis l’accent sur les mesures correctives isopathique, c’est-à-dire fabriqués à partir des hautes dilutions de ces mêmes substances qui causent des réactions allergiques (par exemple le pollen). Certaines études appuient leur efficacité, d’autres non20. Pour l’instant, aucune étude n’a comparé l’efficacité de l’homéopathie que les médicaments couramment utilisés pour traiter la rhinite allergique. Acupuncture. Plusieurs études de cas ont signalé des effets bénéfiques21-23. Cependant, en 2004, un essai clinique randomisé, mené pendant 12 mois avec 40 sujets24 a permis d’observer une différence entre les sujets d’un groupe traité par acupuncture et ceux d’un autre traité par le placebo acupuncture.Furthermore, une autre étude réalisée plus tard, avec 52 personnes atteintes de rhinite allergique saisonnière indiquent que le traitement de la médecine chinoise, y compris l’acupuncture, de réduire l’intensité des symptômes de façon plus efficace que le traitement placebo25. En 2008, un examen de 7 essais avec placebo a retiré aucun élément de preuve convaincante de l’efficacité de l’acupuncture pour traiter la rhinite allergique32. La quercétine. La quercétine, un flavonoïde d’origine végétale, inhibe la production de histamine13-16.On croit que la quercétine pourrait atténuer les réactions inflammatoires de la rhinite allergique. Les essais cliniques devraient être entreprises pour évaluer son efficacité à soulager les symptômes associés aux allergies. Vitamine C. La vitamine C est parfois suggéré pour le traitement des allergies respiratoires. Cependant, les études à ce jour sont préliminaires et a reçu contradictoires17. Ortie (Urtica dioica). Ortie est traditionnellement utilisée pour traiter les symptômes de la rhinite allergique. Une étude en double-aveugle contre placebo sur 69 sujets montre un extrait lyophilisé de feuilles d’ortie peuvent considérablement soulager les symptômes de la rhinite allergique12.DosageConsulter feuille d’ortie. Le pollen d’abeille. Citant les résultats positifs du traitement de désensibilisation à la médecine conventionnelle contre le projet rhinite saisonnière, les thérapeutes recommandent aux personnes allergiques au pollen d’abeille. Cela devrait de préférence être produits localement de sorte qu’il contienne les pollens qui causent des allergies dont souffrent ceux qui vivent dans une région. À notre connaissance, il n’y a pas eu d’essais cliniques menés pour vérifier l’efficacité du pollen d’abeille à cet égard. La variabilité des divers produits à base de pollen disponible dans le commerce et la difficulté de mesurer avec précision l’administration d’allergènes, en particulier de limiter l’utilisation de l’immunothérapie pollen d’abeille.D’autant plus que, même lorsqu’il est administré à faibles doses, ce produit a déjà causé des réactions allergiques graves chez certains patients. Hypnothérapie. Hypnothérapie peut réduire ou prévenir les réactions allergiques et d’aider le système immunitaire pour réapprendre à bien réagir aux substances cause26. Pharmacopée chinoise. Le Jie Min Tang est une décoction qui est utilisée pour contraindre l’allergie. Préparation Yu Ping Feng San (Wan) est également utilisé dans la médecine chinoise dans le cas de la rhinite allergique. Selon la médecine traditionnelle chinoise, la rhinite allergique est induite par un extérieur du vent causer les symptômes typiques de la congestion nasale (prurit nasal, éternuements, écoulement nasal de liquide clair et abondant, etc) .. Toutefois, cette poumons pervers agressions extérieures toujours en faveur d’un vide. Ce vide provient principalement de trois organes: poumons, la rate et du rein. Les recommandations diététiques. Selon Dr Andrew Weil, les allergies peuvent disparaître avec quelques modifications de l’environnement de vie pour réduire l’exposition à l’allergène en cause, mais aussi par des changements alimentaires26, 41,42. Par exemple, il recommande un régime alimentaire faible en protéines. Un excès de protéines maintiendrait le système immunitaire dans un état d’hyperréactivité.En outre, il conseille d’éliminer les produits laitiers (sauf le yogourt) de son alimentation. Les techniques de relaxation. Observer si l’allergie est influencé par le degré de stress. Le Dr Andrew Weil a déjà observé que les personnes qui ont éliminé une source importante de stress ont eu leur allergie chronique disparaître26, 42. Toute approche qui favorise la relaxation peut être bénéfique. Voir notre dossier de stress et d’anxiété. L’avion est le moyen de transport plus sécuritaires, moins fatigant et moins pénalisant. Certaines contraintes physiques du vol sont toujours désagréables et une bonne information peut être évité. 10% des voyageurs peur de l’avion et 30% des gens sont anxieux ou effrayés lors d’un voyage. Ce «stress plan’ caractérise un certain nombre de passagers ‘mal à l’aise’ avec l’idée que l’avion pour prendre place dans un malaise long-courriers causes peuvent aller de «la simple peur’ à surmonter un véritable calvaire. Parfois, phobiques, parfois anxieux, certaines personnes souffrent tellement qu’ils sont incapables de monter dans l’avion. Alors que certains parviennent à le faire, c’est avec inquiétude très grande, épiant la moindre turbulence ou le trou d’air en premier. Sujets phobiques, certains sont ‘claustrophobique’, indépendamment du lieu où ils se sentent «piégés» ascenseurs, transport …D’autres inconvénients sont d’une phobie spécifique de l’avion. L’anxiété parmi les passagers, certains se sentent particulièrement besoin de tout contrôler et ne supporte pas de ne pas pouvoir maîtriser totalement les différents paramètres d’un voyage en avion. D’autres ont vécu une expérience difficile lors d’un précédent voyage et ont développé une anxiété reaction.Still d’autres sont simplement anxieux et craignent que certaines phases de vol (décollage, les turbulences, les poches d’air …). Pour aider tous les voyageurs qui souhaitent surmonter leur stress et de peur de l’avion, un programme original appelé ‘vol de familiarisation a été développé par Air France et 85% donne de bons résultats. Ce cours comprend plusieurs modules: l’information utilisée pour définir les attentes des participants, leurs besoins réels et les problèmes spécifiques auxquels ils sont confrontés. Le module de simulation est de réaliser un vol simulé dans un simulateur professionnel. Cette étape sera de sensibiliser les participants de l ‘«absurdité» de la peur ou la phobie. Le module d’évaluation est plus informelle et permet de revoir certains aspects personnels. Les anxiolytiques peuvent être utiles. Les effets négatifs de la dépression barométrique sont réduites de pressurisation de l’avion.L’air provenant de l’extérieur est injecté dans la cabine par des compresseurs qui maintiennent altitude «artificiel» se situant entre 1 800 et 2 000 meters.At cette altitude, l’hypoxie est minime, mais peut être aggravé si le tabagisme. L’expansion de cavités gazeuses est inconfortable (gaz intestinaux, etc.) Et exagérée par les boissons gazeuses et les aliments fermentescibles (légumes, lait, maïs, chou, poivre …). Les variations de pression dans la descente sont parfois douloureux: la douleur des sinus ou des oreilles, sensation de mordre l’oreille. Rarement, la survenance d’un otite barotraumatique lors d’une égalisation des pressions mauvaise. En effet, lorsque l’avion monte, le gaz dans l’oreille moyenne se dilate. L’excès d’air est évacué dans la gorge par la trompe d’Eustache. Lorsque l’avion descend du gaz dans le rétrécit oreille. La trompe d’Eustache se comporte comme valve unidirectionnelle et empêche l’air de l’arrière gorge à l’oreille. Le volume diminue dans l’oreille moyenne, les parois de la trompe d’Eustache est collabent et empêcher l’air encore plus à passer. La rétraction du tympan est douloureux. Certaines manœuvres ouvrir la trompe d’Eustache et de promouvoir de remplissage d’air de l’oreille moyenne: déglutition, bâillement, mâcher un chewing-gum, la manoeuvre de Valsalva (expiration forcée dans le nez).Parmi les passagers endormis ou ne pratiquent pas ces manœuvres préventives, ou chez les patients avec un trouble de la perméabilité tubaire (rhume, allergies, etc.) Non traitée rétraction du tympan, jusqu’à la déchirure et l’otite moyenne aiguë plongeur. Pour éviter les maux d’oreille qui se produisent pendant la phase d’atterrissage, quelques conseils à appliquer deux tasses couverts avec des serviettes trempées dans l’eau chaude sur les oreilles tout en faisant une manoeuvre de Valsalva. Pour les rhumes, la thérapie vasoconstricteur nasal requis (Actifed, Deturgylone, Soframycin à naphazoline …). Un véritable oreille contre indique Voyage air. L’air aspiré de l’extérieur vers le compresseur pour refroidir l’habitacle est toujours très sec (humidité autour de 10%). Cette sécheresse est inconfortable et il est conseillé de contacter les porteurs de lentilles yeux doux et hydrophiles les retirer du début d’un long flight.Hydration est recommandé à la place abondante (boissons non gazéifiées et non alcoolisées). La température de la cabine est généralement froid et il devrait y avoir un pull ou un châle quand même la main vers les tropiques. Le bruit de la cabine de l’avion moderne ne doit pas dépasser 80 dB. Il est nocif pour l’oreille interne que porteurs d’aides auditives qui doivent retirer leur prothèse lors de l’embarquement. Cette thrombose veineuse terme peut provoquer un arrêt cardiaque soudain d’une embolie pulmonaire survenant au cours de Voyage aérien long-courrier (vols de nuit très longue). Plusieurs facteurs favorisent la survenue de tels accidents. La stase veineuse en raison de la position assise prolongée, elle provoque un ralentissement du retour veineux et la compression des veaux. Cette situation est aggravée si les jambes sont croisées. En outre, la position assise provoque également une gêne abdominale hypertension qui favorise la circulation sanguine. Les sièges à l’étroit dans la classe économique pourrait être un terrain fertile pour le développement de la stase veineuse, mais des cas similaires ont été décrits dans des facteurs tels que class.Other premier immobilité dans des conditions spéciales et Voyage: une hyperviscosité sanguine associée à une déshydratation due à la faible humidité de l’avion a été pas compensée par une hydratation adéquate. Ce phénomène est aggravé par la chaleur excessive, le tabagisme ou la consommation d’alcool. Des mesures préventives sont essentielles. Petits exercices de gymnastique sur le siège sont faciles à atteindre: la contraction des petites et massages des mollets, la mobilisation etc pieds. Si l’allure régulière de tous les passagers de l’avion ne peut être recommandée, la descente s’arrête est une excellente occasion de se dégourdir les jambes! L’hydratation régulière nécessite de boire un litre de liquide (non alcoolisé) toutes les 4 à 5 heures.La non-fumeur, porter des vêtements amples (pantalons serrés et des chaussettes ne) de ne pas gêner le retour veineux sont d’autres moyens utiles de prévention: éviter les ceintures, jeans, manches serrées. chaussures larges que les pieds de gonfler sans douleur. La chirurgie correctrice de l’insuffisance veineuse n’est efficace que si elle est faite au moins deux mois avant le voyage. Le bénéfice de l’aspirine et un traitement antiplaquettaire doit être discuté avec votre médecin. Les héparines sont efficaces, mais réservée aux terrains veineuse à haut risque. Certaines compagnies aériennes vous conseillons d’utiliser 24 heures avant le vol aux médicaments utilisés comme thérapeutique anti-hémorroïdaire (veinotoniques). Les incidents de vol sont rares. Il s’agit généralement (35% des cas selon Air France) d’un léger inconfort avec ou sans perte de connaissance brève en raison de l’angoisse du vol. Parfois (15% des cas), il est une condition traumatique survenue en raison des turbulences ou un accident. Environ 10% des incidents médicaux font partie d’une maladie cardiovasculaire chez les patients avec un compte troubles cardiaques et digestifs pour 9% des cas (l’appendicite, l’obstruction, saignement gastro-intestinal …). La maladie représente 9% des interventions psychiatriques: convulsions, syndrome de sevrage chez les toxicomanes, attaque de panique aiguë, des états d’agitation.5% des urgences en vol sont les maladies respiratoires, y compris un grand nombre de crises d’asthme. l’équipage de cabine française est titulaire d’un certificat de sécurité et de sauvetage. Il dispose de deux trousses médicales dont la composition a été spécialement étudié et défini par la réglementation: une pharmacie de bord utilisé par le personnel navigant et une boîte de «docteur» pour les passagers des médecins. Forum Santé Forum Psychologie Nutrition

La rhinite allergique: c’est quoi?

La rhinite allergique se caractérise par des éternuements à plusieurs reprises, le nez ‘qui coule, démangeaisons du nez, des larmoiements et une irritation des yeux. Lorsque causée par le pollen, on l’appelle rhinite allergique saisonnière, ou plus communément, rhume des foins. Ces symptômes résultent d’une prise de conscience anormaux et une réaction excessive du système immunitaire contre une substance étrangère appelée allergen.Depending sur la personne, il pourrait être le pollen des plantes, des champignons, des substances sur les cheveux ou la peau d’animaux ou d’autres particules. Lorsque cette substance entre en contact avec les yeux ou des voies respiratoires de la personne allergique, le système immunitaire déclenche une réaction inflammatoire. De l’histamine et d’autres substances inflammatoires sont ensuite ‘inutilement’ sorti.Cette réaction provoque la dilatation des vaisseaux sanguins et les sécrétions accrue associée à l’apparition des symptômes de la rhinite allergique. La rhinite allergique est la plupart du temps d’environ 5 à 20 ans. Selon la Fondation canadienne d’allergie, d’asthme et d’immunologie, 20% à 25% des Canadiens souffrent de rhinite allergique. Les symptômes ont tendance à être plus marquées qu’auparavant, selon l’observation de plusieurs médecins. Ce phénomène pourrait s’expliquer entre autres par l’augmentation des émissions des émissions de gaz à effet de serre. Il s’agirait notamment pour effet d’augmenter la production de pollen et de plantes arbres2. Et «rhume des foins?’ Le terme est apparu dans le début du XIXe siècle. À l’époque, les médecins ont été l’observation des symptômes en particulier les paysans, après la fièvre. Ils ont appelé la fièvre parce que ceux qui souffrent est devenu agité. Autrefois, l’agitation a été considérée comme l’une des caractéristiques de la fièvre. Note: les patients atteints de rhinite allergique ne sont pas la fièvre. Au début du printemps, le pollen des arbres est souvent en cause, tout en Juillet, c’est plutôt l’herbe (prairies d’herbe, foin et herbe). Les personnes allergiques à l’ambroisie (Ambrosia artemisiifolia) souffrent à la fin de l’été, quand la plante fleurit.Note que les moisissures, plus important lorsque la neige fond et la pelouse peut également déclencher la rhinite allergique. Les symptômes de la rhinite saisonnière sont généralement aggravés par des pauses dans la campagne ainsi que l’exposition à air.People frais avec des allergies souffrent moins quand il pleut (pollen bavette sur le terrain) et quand ils restent à l’intérieur, portes et fenêtres fermées. La majorité des malades sont atteints de rhinite persistante appelée rhinite vasomotrice n’est pas allergique. Il apparaît généralement après l’âge de 20 ans, et se produit souvent dans des situations stressantes. Il est déclenché lorsque les changements de température ou d’humidité, en présence de fumée, la poussière, les odeurs fortes ou de produits chimiques en réaction à un médicament ou des changements hormonaux. rhinite persistante peut aussi être causée par des allergènes présents en permanence dans l’environnement de la personne, maison ou au travail. La personne semble perpétuellement froid. La poussière, les animaux et certains champignons sont tous les déclencheurs potentiels. La crise déclenche souvent au réveil et peut être répétée plusieurs fois par jour. Les acariens sont une cause très fréquente de allergique persistante rhinitis.These acariens microscopiques qui se nourrissent de squames humaines. Ils aiment les environnements chauds et humides. On les trouve dans les matelas, oreillers, canapés, tapis et la poussière.Les gens qui réagissent aux acariens sont réellement allergiques à leurs déjections. Nous ne savons pas les causes exactes de la rhinite allergique, mais le fond génétique serait assez important. D’une personne qui, par leurs gènes, est plus sensible aux allergies, dit-on, un «atopique». En d’autres termes, il réagit de manière excessive aux allergènes de contact normalement banals et inoffensifs. Cela peut entraîner divers symptômes: rhinite allergique, asthme, urticaire, eczéma, allergies alimentaires, la conjonctivite, etc. Elles peuvent apparaître isolément, simultanément ou successivement, en fonction de la personne. Les pollens sont impliqués dans la rhinite allergique saisonnière. Au Canada, l’herbe à poux est la source la plus importante de l pollen.That «pourquoi les principales autorités de santé publique, avec la population, des campagnes de sensibilisation pour éradiquer ce plante31. Il conseille également les Québécois à arracher l’herbe à poux avant sa floraison en août. Même si les symptômes sont légers, la rhinite allergique non traitée peut s’aggraver et conduire à une sinusite chronique. Rhinite persistante est souvent liée à l’asthme, quel que soit l’intensité des symptômes. Enfin, chez les enfants, la rhinite allergique augmente le risque d’otite moyenne. Il est parfois possible de trouver l’allergène qui cause la rhinite. Le médecin a examiné les antécédents de symptômes:quand ils se produisent et comment. Il énumère ensuite les allergènes dans l’environnement de la personne (domicile, bureau, école). Par essais et erreurs, nous pouvons voir ce que les éléments sont en fait des allergènes. Lorsque l’allergène est difficile de trouver ou lorsque le médicament ne fonctionne pas, nous effectuons un test cutané ou de sang. Test de peau: la peau est exposée à de très petites doses d’allergènes purifiés. Ces substances peuvent être le pollen de diverses plantes, les moisissures, les squames d’animaux, acariens de la poussière, le venin d’abeille, le latex, la pénicilline, etc. On observe alors des signes de réactions allergiques (éruption cutanée ou petite bosse comme une piqûre d’insecte), après vingt minutes. Test sanguin (test RAST ou RAST pour) un échantillon de sang est soumis à différents allergènes. Si le patient est allergique, par exemple anticorps pollen de bouleau (IgE) spécifiques au pollen de bouleau se lient à l’allergène. Ce test fournit également des informations sur la concentration d’anticorps dans le sang en réponse à l’allergène. Bien que plus coûteuse, cette technique a l’avantage d’être en sécurité, car il n’expose pas la personne directement à des allergènes.

L’avis de notre médecin

En cas d’allergie au pollen inévitable, corticoïdes inhalés sont d’une efficacité remarquable.Il vaut la peine d’essayer avant de soumettre à un traitement de longue durée de l’immunothérapie. Ce traitement consiste à assister à une clinique au moins une fois par mois pour 3 à 5 ans. Imaginez le malaise des patients qui en ont!

MALADIES INFECTIEUSES

Ces sont des maladies transmises par des microbes ou des virus, donc les maladies. Les principaux thèmes abordés dans cette section: De retour à ALPHABÉTIQUE recherche vous pouvez trouver toutes les autres questions relatives à ce sujet. ABCÈS HOT ABCÈS DENTAIRE ABCES Abcès cérébral Abcès du poumon SEIN ABCES COLD ABCÈS Adénite aiguë Amygdales (phlegmon) AMYGDALITE ANGINE Cholangite ANTHRAX APPENDICITE ASPERGILLOSE BACTÉRIÉMIE Bartholinite BLENNORRAGIE BOTULISME PLAIES BRONCHITE CHRONIQUE Bronchites à répétition DE ENFAN BRUCELLOSE BURSITE CERVICITE Chancre Chancre CHARBON CHLAMYDIA CHLAMYDIA (processus infectieux) Cholécystite aiguë CHOLÉRA La cinquième maladie COLIBACILLOSE CONJONCTIVITE CYSTITE CYTOMEGALOVIRUS DENGUE DIPHTÉRIE EBOLA ENCEPHALITE Amibienne encéphalite TBE Encéphalite herpétique ENCEPHALITE JAPONAISE DE SAINT LOUIS ENCEPHALITE L’encéphalopathie spongiforme SUB encéphalite aiguë ENCEPHALITE DE westnile ENDOCARDITE ENDOMETRITE Érésipèle Érythème infectieux aigu L’érythème noueux L’érythème polymorphe exanthème subit sixième ou MALADIE La fasciite nécrosante fièvre de Malte FIÈVRE JAUNE Fièvre de Lassa Trépidant Fièvre récurrente FIÈVRE Q BOUCHE DE QUEENSLAND Fièvre à phlébotome La fièvre des tranchées RETOUR À LA BOUCHE DE LES TROPIQUES FIÈVRE hémorragique avec syndrome rénal Fièvre pourprée Scrub typhus EMBOUCHURE DE LA VALLEE DU RIFT FIÈVRE DumDum Fièvre hémorragique d’Omsk fièvre à virus Chikungunya Ébullition AIGUË 8GASTROENTERITE FÉBRILE GASTROENTERITE sans fièvre glomérulonéphrite aiguë glomérulonéphrite chronique GONOCOCCIQUES GRIPPE GRIPPE (qui vaccinés) grippe intestinale HANTS VIRUS HÉPATITE A HÉPATITE A RISQUESbr PAYS

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié