Le point G

Le point G
Le territoire secret du plaisir féminin

Un peu d’histoire :

Le point G tient son nom du docteur Ernst Gräfenberg : gynécologue obstétricien allemand qui était le premier à avoir fait une étude scientifique sur le plaisir féminin en 1950.

Mais il faut attendre jusqu’au 1982 pour que la notion de point G devient rapidement populaire après la publication aux États-Unis du livre d’Alice LADAS, Beverly WHIPPLE, et John PERRY : Le point G et autres récentes découvertes sur la sexualité humaine (The G-Spot and other discoveries about human sexuality).

C’est quoi le point G :

  Le point G

Le point G est le cerveau de l’orgasme : anatomiquement il désigne la zone antérieure du vagin correspondant aux glandes de Skene, appelée aussi prostate féminine. C’est une petite zone de tissu érectile de la forme d’une petite boule de moins d’un centimètre au repos situé sur la face antérieure du vagin, entre 3 et 5 cm de l’entrée de la vulve. Cette zone est très érogène, Stimulée, elle permet d’obtenir une excitation sexuelle et un plaisir intense plus puissant que celui provoqué par le clitoris.

Comment trouver le point G :

  Le point G

La zone est plus ou moins individualisée selon les femmes et peu d’entres elles réussissent à trouver leur point G. Il suffit d’introduire un doigt à 4 cm à l’intérieur du vagin, en le dirigeant vers le nombril, puis en le pliant afin de toucher la paroi avant. Un léger renflement peut apparaître (sa taille augmente et il se met à palpiter) et provoquer une sensation de plaisir.
L’utilisation d’un Sexy Toy spécial Point G dont l’extrémité recourbée (permet une stimulation plus directe) ou l’aide du partenaire peut rendre cette découverte plus agréable.

L’envie d’uriner sentie lors de la stimulation du point G est un bon indice pour l’emplacement précis de cette zone (passe devant l’urètre et sa stimulation met la vessie sous tension).cette sensation est passagère : elle disparait pour laisser place à des sensations plus agréables.

Existe t il un point G chez l’homme ?

Aucune étude anatomique n’a été réalisée à ce sujet et n’a prouvé l’existence de point G chez les hommes. Cependant les sexologues par analogie avec la zone féminine équivalente, considèrent la zone de la prostate masculine accessible au toucher comme un point G (parfois appelé point P). Cette zone est située près de l’urètre et de la prostate, à l’intérieur du rectum, sur la paroi antérieure, qui sépare le corps de la verge de l’anus. En plus certains hommes apprécient que leur compagne stimule, par voie interne, cette région hautement stratégique par l’introduction d’un doigt dans l’anus pour toucher et masser les reliefs de la prostate dans le rectum. Pour eux cela apportera beaucoup de plaisir pouvant accentuer l’érection, et même mener à l’éjaculation.

Comment stimuler le point G :

Dans un rapport amoureux et pour emmener la femme vers un sommet plus élevé du plaisir il est important de stimuler le point G. cette stimulation si elle n’est pas inscrit dans un timing particulier peut être inutile et parfois agaçante pour la femme. C’est pour cela qu’il est préférable de le stimuler après un orgasme clitoridien.
Pour certaines femmes qui ont du mal à atteindre l’orgasme, l’amplification du point G est proposée par quelques médecins, afin de permettre aux femmes de mieux connaître le plaisir, par injection de l’acide hyaluronique dans le point G afin de le regonfler. Le point G ainsi amplifié, provoquerait plus de plaisir mais aucune étude n’a démontré ces affirmations.

Les positions favorables :

La position en levrette :

  Le point G

C’est l’une des positions idéales pour atteindre un orgasme du point G. avec pénétration arrière qui permet de bien stimuler la paroi avant du vagin.

La position d’Andromaque :

50px Andromaque point g  Le point G

La femme en position supérieure se penche en arrière entre les cuisses de son partenaire ; elle peut ainsi mieux ajuster son point G à l’extrémité du pénis.

L’union du lotus :

  Le point G

L’homme assis, La femme enroule ses jambes autour de sa taille permettant une meilleure stimulation de la paroi avant du vagin

La virginit%C3%A9 et l%27hymen  Le point G

2 Responses to "Le point G"

  1. Noelle  16 décembre 2011 at 4 h 23 min

    Connaitre les rouages de la toile n’est pas le sein Graal. Comprendre ce dont il retourne

    Répondre
  2. seo site internet  1 février 2012 at 12 h 26 min

    je suis bien d’accord.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié