L’énergie ancestrale

Vous êtes ici : Accueil » Bien être » L’énergie ancestrale
L’énergie ancestrale

Lénergie ancestrale bien etre L’énergie ancestrale, telle que la définissent les traités d’acu­puncture, possède plusieurs caractéristiques. Je montrerai pour chacune d’entre elles les analogies que l’on peut faire avec les conceptions actuelles.

 L’énergie ancestrale est donnée par les parents à l’enfant

Cette énergie n’est pas fabriquée par le corps contrairement à l’énergie de défense et à l’énergie nourricière. On ne peut donc ni l’augmenter ni améliorer sa qualité.

Commentaire : L’analogie est simple à faire avec les chromo­somes qui, comme l’énergie ancestrale, sont donnés par les parents et ne sont pas modifiables.

Ce sont les chromosomes qui sont à la base de tous les pro­cessus de développement de l’enfant tant dans l’utérus qu’après la naissance. Ils ont ainsi la capacité extraordinaire de déclen­cher les innombrables réactions biochimiques qui président à la vie.

C’est tout cet aspect dynamique qui est rendu par l’expres­sion « énergie » ancestrale.

2)    L’énergie ancestrale diminue progressivement au cours de la vie

Commentaire : Le formidable potentiel de développement dû aux chromosomes se manifeste surtout depuis la conception jusqu’à la petite enfance voire le milieu de l’adolescence.

Il a fallu passer de l’état d’unicellulaire à un organisme ex­trêmement complexe.

L’explosion de processus vitaux qui a abouti à l’adolescence va alors se calmer car croissance et maturation sont terminées.

Tout ce que l’on demande encore aux chromosomes, c’est de bien vouloir entretenir le plus longtemps possible la vie de l’organisme.

Mais la vitalité de cet organisme va diminuer et le vieillis­sement va devenir de plus en plus évident.

Tous les chromosomes sont pourtant encore là dans chacune de nos cellules. Cependant pour des raisons en partie mysté­rieuses, ces chromosomes vont cesser progressivement d’ex­primer leurs potentialités.

« L’énergie » des chromosomes diminue progressivement au cours de la vie.

3)    Lorsque l’énergie ancestrale est insuffisante, les maladies graves apparaissent

Lorsque les énergies « perverses » n’ont pas réussi à péné­trer profondément à l’intérieur du corps, les maladies sont bénignes.

Lorsque ces énergies perverses ont réussi à pénétrer en pro­fondeur, elles peuvent encore être chassées grâce à un sursaut de l’énergie de défense : l’acupuncteur utilisera certains points qui stimulent cette énergie et la dirigent dans la partie du corps atteinte.

Si l’énergie de défense est insuffisante ou de mauvaise qua­lité (à cause d’une alimentation carencée par exemple), le der­nier rempart contre la maladie est l’énergie ancestrale.

Cette énergie ancestrale doit être en quantité suffisante, sinon la maladie est cette fois-ci vraiment très sérieuse .

Commentaire : Les anciens Chinois attribuaient ainsi à l’éner­gie ancestrale une capacité de défendre l’organisme contre les vecteurs de maladies.

Or dans le bagage génétique que constituent les chromosomes, se trouvent inscrites non seulement toutes les caractéristiques anatomiques propres à chaque individu, mais également toutes sortes de prédispositions à l’apparition de toute une série de maladies.

C’est la génétique la plus moderne qui étudie les rapports existant entre la présence de certains gènes et le déclenche­ment tôt ou tard de certaines maladies.

Si le bagage génétique est de bonne qualité, le sujet a plus de chances d’échapper longtemps à la maladie et à la mort.

Si, en revanche, le bagage génétique est de qualité insuffi­sante, diverses maladies risquent d’apparaître plus ou moins tôt dans la vie du sujet.

Par ailleurs, les maladies causées par une carence de l’éner­gie ancestrale sont des maladies sérieuses tout comme sont sérieuses les maladies déterminées génétiquement.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié