L’échographie ne permet pas toujours de visualiser un calcul des glandes salivaires

Le calcul est difficile à visualiser en échographie car il peut être peu dense ou peu écho gène. En fait, il convient de rappeler que le diagnostic est avant tout clinique devant l’empattement de la glande salivaire au moment des repas.

Il existe d’autres examens radiographiques à notre disposition :

  • le cliché standard permet de visualiser un calcul radio-opaque ;
  • la sialographie est l’examen d’imagerie par excellence qui permet l’opacification du canal salivaire ;
  •   la tomodensitométrie en coupes fines permet de repérer un calcul radio- opaque.

En revanche, l’échographie permet de visualiser les masses et de préciser les rapports anatomiques entre la masse salivaire et les structures situées autour de la lésion*. De là découle souvent une indication opératoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *