/*

Le public est inquiet pour l’avenir du dentaire en France

Vous êtes ici : Accueil » Santé dentaire » Le public est inquiet pour l’avenir du dentaire en France
Le public est inquiet pour l’avenir du dentaire en France

Le-public-est-inquiet-pour-l-avenir-du-dentaire-en-FranceIl n’y a malheureusement pas que le dentaire, c’est tout le système médical qui est concerné. Les médecins eux aussi sont inquiets : dans un sondage réalisé par l’IFOP à la demande du Quotidien du médecin, seuls 5 % du corps médical estiment que le système de santé français va s’améliorer et 12 % pensent qu’il va rester tel qu’il est.

Dans ce même sondage, on note que 83 % d’entre eux sont inquiets pour l’avenir et ceci quelle que soit la tranche d’âge, même si les plus jeunes (jusqu’à 45 ans) sont moins confiants que leurs aînés (plus de 45 ans).

Il faut espérer qu’il y aura un sursaut et une prise de conscience de toutes les parties concernées, y compris des patients.

La politique de déremboursement des médicaments a été initiée en 1999. En septembre 2003 est entré en vigueur le « tarif forfaitaire de responsabilité » (ou TFR) : 450 médicaments de marque sont désormais remboursés sur la base du tarif de leur équivalent générique.

Outre les graves problèmes économiques de l’assurance maladie en France, les dérives procédurières, démagogiques et consommatrices ne vont pas dans le sens d’une amélioration de la qualité des rapports entre les différents partenaires, notamment du rapport de confiance entre praticien et patient qui, ne l’oublions pas, est le fondement de toute bonne médecine.

En effet, la qualité d’une bonne médecine repose sur les progrès technologiques, une prise en charge correcte de ceux-ci et une relation humaine entre le médecin et son patient telle qu’elle existait il y a encore peu de temps. Dans ces conditions, le médecin exerce en pleine conscience et avec professionnalisme face à un patient informé et confiant.

C’est ainsi que la conjugaison entre des patients raisonnables de mieux en mieux informés et les progrès d’une recherche médicale constante permet d’envisager un quotidien plus souriant.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié