/*

La valeur de l’apparence

Vous êtes ici : Accueil » Beauté » La valeur de l’apparence
La valeur de l’apparence

La-valeur-de-l-apparence

La valeur de l’apparence

Cette différence de perception entre l’Allemagne et la France renforce mes certitudes : ici, en France, l’apparence a désormais une valeur exagérée sur la scène médiatique, comme c’est le cas aux États-Unis depuis bien plus longtemps encore.

Un souvenir personnel illustre parfaitement cet état d’esprit. Je travaillais à l’époque sur France 2 où je faisais chaque matin un éditorial sur un sujet de société. Quand on passe régulièrement à la télé­vision, il faut être très vigilante sur sa présentation. Non seulement on doit être soigneusement coiffée et maquillée, mais il faut aussi prévoir une tenue par jour. La plupart des présentatrices se font prêter des vêtements car il n’est évidemment pas question d’acheter à peu près autant de fringues qu’il y a de jours dans l’année ! Manque de chance, les chemi­siers ou les vestes disponibles pour ces emprunts ne dépassaient jamais le 38/40. Portant du 44/46, je n’entrais dans rien, il m’aurait donc été impossible de varier à l’infini mes tenues sans y laisser toutes mes piges ! J’avais ainsi décidé de porter presque chaque jour le même haut ; en revanche, je m’ef- forçais de changer chaque matin mes boucles d’oreilles. C’était devenu pour moi une sorte de jeu mais je n’imaginais pas une seconde que ces boucles d’oreilles avaient la moindre importance dans l’at­tention que me portaient mes téléspectatrices. Naï­vement, je pensais ne devoir celle-ci qu’aux propos que je tenais.

Ce matin-là, j’avais travaillé comme une folle pour un édito sur un sujet délicat : le divorce par consentement mutuel. J’étais assez satisfaite d’avoir réussi, en quelques minutes, à bien expliquer et percer ce sujet, controversé à l’époque, tout en m’ef- forçant de ne choquer personne ! En rentrant chez moi, dans l’autobus, une dame m’interpelle : « Je vous ai vue ce matin à la télé. C’était très bien. » Je m’attends à ce qu’elle commente mon intervention ou m’explique sa propre position sur le divorce ! Elle poursuit : « Vous aviez de très jolies boucles d’oreilles. Où les avez-vous achetées ? » C’est ça la télé, la primauté aux apparences ! A l’évidence, elle m’aurait trouvée tout aussi bien si elle avait coupé le son !

Souvenez-vous, au Zénith, en septembre 2008, le jean, la tunique bleue, et les cheveux nouvellement bouclés de Ségolène Royal. Ils eurent un tel écho médiatique que l’opinion publique s’attacha beau­coup moins au fond de son discours qu’à ce nouveau look ! Sa réelle beauté, son ovale de madone, qui n’est sans doute pas entièrement d’origine, jouent incontestablement un rôle important dans son par­cours . Elle attire les uns et exaspère les autres, mais ne laisse personne indifférent.

Vidéo: La valeur de l’apparence

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: La valeur de l’apparence

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié