La procréation médicalement assistée PMA

La procréation médicalement assistée PMA
 La procréation médicalement assistée PMA grossesse
En France un couple sur sept rencontrerait des difficultés pour concevoir un enfant

Introduction

Beaucoup de couples rencontrent des difficultés à concevoir un enfant. Les chances d’avoir un bébé diminue avec l’âge surtout chez les femmes qui désirent avoir un enfant à un âgé avancé.

 La procréation médicalement assistée PMA grossesse

En France un couple sur sept rencontrerait des difficultés pour concevoir un enfant, et un couple sur dix suivrait un traitement.
La procréation médicalement assistée regroupe toutes les méthodes non naturelles de conception. Elle est indiquée chez des couples infertiles vivants, en âge de procréer, mariés ou vivant ensemble depuis au moins deux ans, après un bilan complet d’infertilité.
Différentes techniques de PMA sont utilisées ils sont pratiqués par succession: en commence par tenter une insémination intra-utérine, si non une fécondation in vitro et enfin une ICSI (IntraCytoplasmic Sperm Injection)
Pour les couples où l’un des partenaires soufre d’une stérilité, les techniques pratiquées se basent surtout sur le don de sperme ou d’ovocyte.
D’autre couple cherche une mère porteuse en cas anomalie génitale entravant la nidation, cette pratique cause plus de problème éthique.

L’insémination intra-utérine

C’est l’injection d’1 ml de sperme dans la cavité utérine, soit perme du conjoint recueilli au laboratoire (IAC), soit sperme de donneur congelé (IAD)
Le bute est de favoriser la rencontre ovocyte-spermatozoïde dans les voies génitales féminines en contournant l’obstacle cervical et en augmentant le nombre de spermatozoïde mobiles à proximité du site de fécondation donc elle nécessite une perméabilité tubaire.
Cette pratique trouve sont intérêt en cas d’altération de la glaire cervicale
Une anomalie modérées du sperme: oligospermie ou un troubles de l’éjaculation, parfois même une infertilité inexpliquée

La fécondation in vitro (FIV)

C’est la fécondation en laboratoire c.-à-d. la reproduction in vitro des premières étapes du développement, de la fécondation aux premières divisions
Elle est indiquée en cas d’une stérilité tubaire, anomalies sévères du sperme, ou en cas d’échec de l’insémination intra utérine.

ICSI (intracytoplasmic sperm injection)

C’est l’injection d’un spermatozoïde directement dans le cytoplasme ovocytaire, court-circuitant les étapes de la fécondation.
Elle est pratiquée le plus souvent en cas d’anomalies très sévères du sperme de l’homme types une oligoasthénospermie majeure ou une azoospermie excrétoire ou sécrétoire e et en cas d’échec de fécondation lors de la FIV.
Le spermatozoïde est choisie recueilli sur éjaculation ou par prélèvement épididymaire ou biopsie testiculaire introduit directement dans l’ovocyte extraie des follicules qui sont recueilli par une après ponction ovocytaire.

 La procréation médicalement assistée PMA grossesse

Après une période d’incubation, les futurs embryons sont implanté sur la muqueuse utérine de la femme

Complications de la PMA

Le recours à la PMA n’est pas anodin elle expose la femme à des complications médicales.

Hyperstimulation ovarienne :

Sont fréquents mais dans l’ensemble modérés

Grossesses multiples :

A fin d’augmenter les chances de grossesse le médecin transfert 2 à 3 embryons en fonction des indications (les embryons supplémentaires seront congélation si le couple désire un autre enfant dans les 5 années). Cela expose aussi au risque de grossesse multiple avec tout le risque qui comporte pour la santé de la mère.

Conclusion

La PMA est espoir pour tout couple rencontrant une difficulté pour avoir un enfant mais elle reste Loin de la baguette magique qui peut procurer ce désire à tout moment.

One Response to "La procréation médicalement assistée PMA"

  1. izi nefdui  13 mars 2013 at 16 h 06 min

    le bebe qui fait genre rock n roll spécial

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié