/*

Impitoyable « tennis-elbow »

Vous êtes ici : Accueil » Sport » Impitoyable « tennis-elbow »
Impitoyable « tennis-elbow »

Impitoyable-tennis-elbowLésion des muscles des doigts et des poignets, le « tennis- dbow » (coude du tennis) est provoqué par l’effort de rotation de la main et du bras comme lorsque l’on effectue un mouvement de vis. Aussi ne concerne-t-il pas seulement les  joueurs de tennis, mais aussi les golfeurs, et les bricoleurs du dimanche (tournevis-elbow). Il s’agit d’un incident extrêmement douloureux qui rend impossibles les mouvements du bras. D’où une immobilisation qui peut durer plusieurs semaines ou plusieurs mois selon la gravité de la lésion. Le traitement impose de serrer l’avant-bras dans un bandage serré jusqu’au-dessous du coude. Ce qui réduit les douleurs en empêchant le travail des muscles.

Le médecin conseillera le comportement à observer pendant cette durée de repos musculaire. Il pourra compléter le traitement par des injections de cortisone. Dans les cas graves, ou les récidives, il arrive que l’on décide une intervention chirurgicale. Mieux vaut donc essayer de prévenir. D’abord en utilisant un matériel adapté. On veillera tout particulièrement au choix de la raquette : poids, équilibrage du manche, dimensions du tamis, tension du cordage. Et surtout, ne jamais négliger les exercices d’échauffement, en particulier le stretching.

1  FLEXIONS DES BRAS

Plier les bras sur les avant-bras, les fermés. Insister en forçant sur les ce qui a pour effet d’allonger les trixi et de solliciter l’articulation des coude Puis déplier les bras droit devant soi, mains ouvertes, paumes en avant, en poussant vigoureusement, comme si l’on appuyait sur un mur imaginaire Ce mouvement allonge les biceps et 1 sur les articulations des épaules. Revenir à la position initiale et renouv le mouvement deux ou trois fois.

2  ASSOUPLISSEMENT DES PECTORAUX

Se placer debout dans l’encadrement d’une porte en se retenant aux montants par les mains, à hauteur des épaules. Avancer un pied et pousser la poitrine en avant, ce qui a pour effet d’allonger les pectoraux et de tirer sur les articulations de l’épaule.

3  ASSOUPLISSEMENT DU DOS

S’allonger sur le dos. Tenir le creux des genoux avec les mains et tirer vers soi pour appuyer les cuisses contre la poitrine tout en avançant la tête entre vos genoux en arrondissant le dos, ce qui assouplit la colonne vertébrale tout en sollicitant les muscles des bras et du dos.

4  ASSOUPLISSEMENT DES CUISSES

S’allonger sur le côté, la tête appuyée sur le bras replié. Saisir la cheville de la jambe repliée du même côté que le bras libre. tirer sur cette jambe, ce qui a pour résultat d’allonger le muscle de la cuisse (quadriceps) et d’assouplir
l’articulation du genou. Renouveler le mouvement en changeant de côté.

 

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié