/*

Symptômes et traitement d’une fissure anale

Vous êtes ici : Accueil » Chirurgie générale » Symptômes et traitement d’une fissure anale
Symptômes et traitement d’une fissure anale

Symptômes et traitement d'une fissure analeUn peu d’anatomie :

Le rectum, parti terminal du colon, abouche à l’extérieur du corps par un orifice : l’anus.
Entouré de muscle circulaire (le sphincter interne et externe) l’anus est responsable de la continence anale (garder les matières fécales a l’intérieur du rectum)

Beaucoup de pathologies peuvent toucher la marge anale :

  • Les ulcères de l’anus
  • La fistule anale
  • L’abcès rectal
  • Le diverticule
  • Une maladie de Crohn
  • Les hémorroïdes

Au même titre que la bouche l’anus est utilisé pour introduire certains médicaments. Il permet aussi de prendre la température corporelle
et des pratiques sexuelles (riche innervation)
Autour de la zone de l’anus règne une atmosphère délétère favorisée par l’humidité et la ventilation insuffisante de cette zone (transpiration excessive)

Qu’est ce qu’une fissure anale ?

De diagnostic facile, la fissure anale est une affection touchant surtout les individus adultes et plutôt jeunes. Elle représente après les hémorroïdes

la deuxième affection proctologique en France. Elle forme habituellement une plaie allongée et courte, qu’on découvre en écartant les plis de l’anus.
Les conséquences de cette déchirure sont :

  • Une douleur anale intense
  • Une contraction excessive de l’anus qui aggrave les douleurs (spasmes permanents au niveau des sphincters)

La plupart des cas c’est cette douleur qui pousse les gens à consulter.

Les causes :

  • Constipation ou émissions de selles dures et irritation locale répétée
  • Traumatisme anal répété sur une muqueuse fragile (sodomie…)
  • Cancer de l’anus ou une infection d’une crypte anale
  • Troubles trophiques par défaut de vascularisation

Lorsque la fissure est importante, il se crée une hypertonie réflexe du sphincter anal externe qui auto-entretien cette affection.

Les symptômes :

Douleurs anales :

C’est une douleur en 3 temps due à la lésion et surtout à la contraction anale involontaire entraînant une constipation par crainte de l’exonération. Le rythme de cette douleur est :
1) La douleur se produit au passage de la selle : très vive
2) Disparition pendant quelques minutes
3) reprise des douleurs, intenses, pendant 4 à 6 heures
Parfois la douleur est remplacée par une simple gêne

Rectorragies ou des traces de sang sur les selles :

Hémorragie, faite généralement de sang rouge, émis par l’anus mais en provenance du rectum dont témoignent les traces de sang sur les selles et sur le papier hygiénique.

Des Démangeaisons :

LES COMPLICATIONS :

  • La présence d’hémorroïdes aggrave la fissureanale
  • La diarrhée sévère irrite l’anus et complique la fissure
  • Les efforts de poussée, l’accouchement, le coït anal et l’infection sont des évènements susceptibles d’aggraver les fissures anales

Les formes topographiques :

Selon la localisation de la fissure au niveau de l’anus on distingue :

  • Fissure antérieure : fréquente surtout chez la femme
  • Fissure antérieure et postérieure
  • Fissure latérale : rare, conséquence d’un traumatisme mécanique

Le traitement d’une fissure anale :

Traitement médical :

 

  • C’est le traitement de première intention
  • Régularisation du transit pour lutter contre la constipation : prescription des laxatifs (utilisation sans abus car risque d’inflammation de la muqueuse).
  • Application des soins locaux pour désinfecter et cicatriser les fissures (eau et savon, pommades anti-inflammatoires et cicatrisantes….)
  • L’utilisation des antalgiques pour lutter contre la douleur
  • D’autres méthodes sont en cours d’évaluation clinique :

→ Injection intra sphinctérienne de toxine botulique
→ Des applications répétées de dérivés nitrés sur la marge anale

Traitement chirurgical :

 

  • C’est le traitement radical
  • Pratiqué sous anesthésie locorégionale ou générale, plusieurs modalités peuvent être employées selon l’état :

Devant une fissure jeune :
La chirurgie est pratiquée après un échec d’un traitement médical bien conduit ou d’une fissure hyperalgique :
Elle consiste :

  • Une anoplastie en cas de fissure postérieur
  • anoplastie associée à un enlèvement du paquet hémorroïdaire antérieur qui emporte la fissure en cas de fissure antérieure

Devant une vieille fissure :

Devant une fissure infectée

  • Résection simple
  • Drainage de l’abcès inter sphinctérien sous-jacent.

 Vidéo : Symptômes et traitement d’une fissure anale

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Symptômes et traitement d’une fissure anale

 

5 Responses to "Symptômes et traitement d’une fissure anale"

  1. MALKI  19 octobre 2012 at 13 h 19 min

    COMMENT EXPLIQUER QUE DE TEMPS A AUTRES JE SOIS MOUILLEE DANS LA REGION PERI ANALE? JE RESSENS QUE C EST HUMIDE ET LORSQUE JE VAIS AUX TOILETTES,JE CONSTATE UNE TACHE D HUMIDITE. EST CE KE C EST DU à MON HEMMOROIDE? j AI PLUTOT L IMPRESSION QUE C EST UNE PERTE PROVENANT DE MON ANUS,SOUVENT QD J AI ENVIE D URINER..

    Répondre
  2. grand maryse  21 octobre 2012 at 22 h 04 min

    je souffre énormément surtout depuis 15 jours environ d’une fissure postérieure qui n’ai pas récente. j’ai eu avant cette période un choc émotionnel, est-ce que cela peut aggraver la chose?
    mon gastro va me faire une coloscopie mercredi ; cela ne peut-il pas
    élargir la fissure ? je prend actuellement suppo titanoreine, biafine et anti douleur.
    je voudrais éviter l’opération qui n’est pas anodine, que faire svp ? merci

    Répondre
    • Pauline  12 novembre 2012 at 19 h 10 min

      Je suis dans le meme cas que vous, sauf que cela fait bientot 5mois… Les douleurs en ce qui me concerne sont du à une tres forte contrariété donc il est fort possible que ça soit pareil pour vous. Faites attention aux anti-inflamatoires tel que le Surgam, car il détruit nôtres estomac et provoqué de tres forts maux deventres. Les suppositoires, pomades, spasmine ( médicament à base de plantes) et paracétamolsont conseillés, et soulagent pour la plupart les douleurs horribles…

      Je prend du transipeg 5,0g. Ça aide à faire les celles plus liquides, qui rend le passage des celles moins douloureux, mais attention à ne pas en abuser car cela peut irriter et faire encore plus mal…

      Essayez d’etre le plus souvent au calme et decontractez vous un maximum…

      Courage

      Pauline

      Répondre
  3. Mohamed  30 octobre 2012 at 10 h 14 min

    les consequences d’une fistule anale sur l’organisme

    Répondre
  4. Mohamed  30 octobre 2012 at 10 h 14 min

    les consequences d’une fistule anale sur l’organisme

    Répondre

Laisser une réponse à Mohamed Annuler la réponse

Votre mail ne sera pas publié