/*

Exploration radiologique du foie et de la rate : la tomodensitométrie (TDM) ou scanner

Vous êtes ici : Accueil » Gastro-enterologie » Exploration radiologique du foie et de la rate : la tomodensitométrie (TDM) ou scanner
Exploration radiologique du foie et de la rate : la tomodensitométrie (TDM) ou scanner

C’est aussi un examen essentiel dans l’exploration hépato-splénique, généralement pratiqué à la suite d’une échographie, soit pour compléter l’exploration d’une lésion découverte à l’échographie, soit parce que l’échographie est jugée d’interprétation difficile
Cet examen consiste à pratiquer des coupes transversales sériées plus ou moins espacées avant et après injection de produit de contraste iodé. Les appareils actuels à séquence rapide et en coupes hélicoïdales permettent des reconstructions dans tous les plans de l’espace.
Les techniques modernes d’exploration scanographiques du foie (acquisition spiralée, injection de contraste en bolus) ont permis une amélioration de l’analyse de l’opaciflcation du foie
qui se fait en 3 phases :
1) Une phase artérielle précoce : 15 -30 secondes après injection
2) Une phase veineuse portale : 30 – 40 secondes
3) Une phase parenchymateuse d’équilibre après 60 secondes

Port scanner : Le scanner peut être couplé  à une  injection intra-artérielle de produit de contraste iodé, après cathétérisme sélectif de l’artère mésentérique supérieure. Cette technique améliore la détection des métastases hépatiques, en particulier au cours des cancers colorectaux.
Scanner lipiodolé : Le scanner hépatique est réalisé 10 à 15 jours après injection intra-artérielle (par cathétérisme sélectif de l’artère hépatique) de solution lipiodolée. Cette technique améliore la détection des localisations de carcinome hépatocellulaire.
La TDM permet d’étudier comme l’échographie:
• Le foie et la rate ainsi que tous les organes de voisinage,

  • Leur forme,
  • Leurs contours,
  • Leur densité,
  • Leur aspect homogène ou non.

• Les lésions focales ou diffuses du foie et de la rate :

  • Forme de la lésion,
  • Contours,
  • Dimensions,
  • Densité,
  • Prise ou non de contraste
  • Rapport avec les organes de voisinage.

- La densité du foie est aux alentours de  55.à 70 UH (Unité Hounsfield),
- Celle de la rate est légèrement inférieure à ce niveau.
- L’injection intraveineuse de produit de contraste iodé, rehausse la densité du foie. Elle ésente un double intérêt :
° Amélioration de la détection de certaines lésions qui seront mieux visibles après rehaussement, car elles ne sont pas ou peu opacifiées par le contraste (exemple : kyste, métastases hypovasculaire…).
° Caractérisation de certaines lésions en révélant lçur mode d’opacification : hémangiome, hépatocarcinome, etc….
- L’injection de produit de contraste permet également de mieux identifier les structures vasculaires du foie (artère hépatique, veine porte, veines hépatiques) et ainsi d’identifier les pathologies liées à une anomalie de ces vaisseaux (thrombose).

Variations pathologiques
Comme en échographie, la tomodensitométrie va permettre d’étudier :
- les variations du volume de l’organe :
o Atrophie,
o Hypertrophie.
- Les variations de densité
o Foie hypodense : stéatose
o Foie hyperdense : hémochromatose
o Prise de contraste hétérogène : anomalie de perfusion
- Les lésions focales :
o Peuvent être spontanément:
■ Hypodenses,
■ Hyperdenses,
■ Calcifiées..
o L’injection de produit de contraste permet (PC) de dire si ces lésions sont vascularisées ou non (prennent ou pas le PC) et si cette prise de PC est homogène ou hétérogène.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié