/*

Beauté : Homme 60 ans

Vous êtes ici : Accueil » Beauté » Beauté : Homme 60 ans
Beauté : Homme 60 ans

beauté-homme-60-ansLes traits du visage se marquent. C’est souvent h cet âge que les maladies se déclarent. La retraite se profile à quelques années devant soi. Au sentiment de toute puissance des deux années précédentes succède parfois un sentiment d’inutilité. Une nouvelle adaptation est nécessaire nécessitant de faire face à de nouveaux stress.

Plus que jamais une activité régulière comme la marche ou fa natation sont indispensables. Il faut surveiller son alimentation et ne pas manger trop, ni trop gras. Il faut également continuer à faire fonctionner sa tête avec des exercices de mémoire et de réflexion. La présence de jeunes personnes est un très bon stimulant surtout pour les hommes qui ont tendance à fuir les enfants et le bruit.

Pratiquer une activité physique quotidienne comme la marche ou le vélo (d’appartement). Lire, faire marcher sa tête et sa mémoire. Vivre à la proximité de personnes plus jeunes.

Existe-t-il un traitement substitutif pour les hommes ?

L’âge entraîne de nombreuses modifications hormonales sans que l’on sache si celles-ci sont à l’origine du vieillissement ou si elles en sont la conséquence. Parmi ces changements nous avons vu que le taux des œstrogènes diminue chez la femme mais l’homme n’est pas épargné car sa testostérone diminue également mais de façon très progressive. A 75 ans les taux sont encore environ égaux aux deux tiers de ceux observés chez un jeune homme de 25 ans.

Il est possible de corriger la diminution de la testostérone chez l’homme en effectuant au préalable des prises de sang (ainsi que pendant le traitement) pour vérifier différents taux sanguins ainsi que leur action sur certains organes cibles comme la prostate.

Si la correction est possible et entraîne un mieux être dans bien des cas, on ne sait pas bien encore si elle est favorable sur le long terme. En tout cas, la prudence doit être de mise et contrairement aux femmes où une prévention est la règle, chez l’homme c’est une affaire de cas particuliers.

Quels traitements hormonaux substitutifs pour demain ?

En plus des œstrogènes et de la testostérone d’autres hormones diminuent avec l’âge. Il en va ainsi de:

  • L’hormone de croissance avec une diminution de la force musculaire avec les années
  • De la mélatonine
  • Et du DHEA.

L’hormone de croissance

L’hormone de croissance est une hormone produite par l’hypophyse qui est le chef d’orchestre de toute la production des hormones du corps humain.

Entre 30 et 70 ans la production d’hormone de croissance chute d’environ 40 %. C’est ce qui explique que la masse maigre (musculature) diminue au bénéfice e la masse grasse qui a tendance à s’accumuler au niveau de l’abdomen sous l’effet de l’insuline qui est une autre hormone dont nous avons déjà parlée.

Comme pour la testostérone clés études ont étudié l’hormone de croissance en prévention du vieillissement mais les résultats sont difficiles à chiffrer et les effets difficiles à prévoir à long terme.

La mélatonine

La mélatonine est une hormone sécrétée par la glande pinéale entre les deux hémisphères cérébraux. Sa sécrétion diminue avec les années. Elle régulerait notre horloge biologique et favoriserait le sommeil sans pourtant jouer le rôle d’un somnifère. C’est la raison pour laquelle elle est utilisée dans les pays où elle est autorisée comme régulateur des décalages horaires.

Certaines voies de recherche suggèrent quelle ail une certaine action sur les effets négatifs du stress et sur la production d’antioxydants par l’organisme, limitant de cette manière la sensibilité des cellules au vieillissement. Elle aurait également une certaine action sur la libido.

La mélatonine est utilisable par voie orale mais sa vente n’est actuellement pas autorisée en France.

Le DHEA

La déhydroépiandrostérone est un androgène c’est à dire une hormone virilisante issue sur cholestérol et synthétisée par les glandes surrénales aussi bien chez les hommes que chez les femmes. La production de cette hormone est maximale entre 15 et 45 ans pour devenir minimale à l’âge de 60 ans.

Contrairement aux traitements utilisant les hormones précédentes, le sulfate de DHEA semble avoir de nombreux avantages. Des études ont montré chez le rongeur que cette substance :

  • Allonge la durée de vie
  • Diminue le nombre de cancers chez les espèces prédisposées
  • Diminue les taux de cholestérol
  • Diminue les taux de triglycérides
  • Diminue l’athérosclérose chez les animaux.

Chez l’homme le traitement par voie orale augmente les taux sanguins abaissés avec l’âge à très faible coût et sans conséquence semble-t-il pour l’organisme.

Si la baisse de DHEA explique le vieillissement il paraît alors logique de l’utiliser en prévention de celui- ci. Chez les femmes ménopausées l’utilisation de DHEA (à la dose de 50 mg par jour) a montré des effets proches de celui observé avec les œstrogènes comme l’augmentation de la minéralisation osseuse, une imprégnation augmentée des cellules vaginales avec une sécheresse diminuée et une diminution de l’insulinorésistance qui est responsable nous l’avons vu de l’augmentation de la graisse abdominale avec les années. De plus amples études sont en cours pour en préciser les actions.

La DHEA est actuellement interdite à la vente en France.

Les chapitres qui suivent sont destinés à vous aider dans le choix des traitements pour conserver (ou retrouver) votre beauté. Nous avons vu que l’image que vous avez de vous-même est fondamentale. C’est pourquoi, il nous a paru indispensable de faire le tri dans tout ce qui existe dans ce domaine, en restant simple dans les explications de manière à faciliter votre décision.

Il ne s’agit pas d’un catalogue mais de conseils qui exposent pour chaque traitement ses avantages et ses inconvénients.

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié